Une fête familiale, intime, toute simple. Une célébration orchestrée par Simon, aidé de son fils, de sa belle-fille et un peu de son petit-fils, Julien. Une sorte d'harmonie qui craque pourtant sous l'élan irrépressible du désir. Le désir dérangeant, inopportun, sauvage. Le désir et l 'amour de Simon. Et ce n'est pas pour sa femme, la jubilaire, qu'en ce jour de juillet Simon brûle...


Comme dans " Quelques adieux" , une fois encore, j'ai été séduite par la justesse dans l'écriture de Marie Laberge. Elle nous fait si bien partager, les ressentis des personnages ! Cela semble être tellement comme dans la vraie vie, c'est un vrai plaisir.
Lors de cette journée de Juillet, au fur et à mesure que le temps avance, tout ressurgit : les non-dits, les ressentiments, les déceptions profondes ...et le désir gonfle et le drame également. 
Même si j'ai préféré "Quelques adieux"; dans Juillet, j'ai retrouvé et reconnu le talent de Marie Laberge.
J'ai choisi ce livre dans le cadre du Club "Lire et Délires", dont le thème était l'adultère.

 

Pour ce thème, voici ce qui a été lu par mes consoeurs :

-Une pelouse de camomille de Mary Wesley, lu par Choupynette

-Adultère de Paulo Coehlo, lu par Isabelle

-Ta femme me trompe de David DI NOTA, lu par Marie-Laure

-Rose sainte-nitouche de Mary Wesley, lu par YueYin

-A suspicious river de Laura Kasischke, lu par Blue Grey 

 

Pour le thème du théâtre, voici ce qui a été lu :

-Le dieu du Carnage de Yasmina Reza, lu par Choupynette

-Antigone de Jean Anouilh, lu par Isabelle

-La mastication des morts de Patrick KERMAN, lu par YueYin

-Un extrait de Grand-peur et misère du Troisième Reich  de Bertolt Brecht, lu par Marie-Laure

-Clôture de l'amour de Pascal RAMBER, lu par Blue Grey

-Art de Yasmina Reza et la controverse de Valladolid, lu par Anjie

 

Juillet de Marie LABERGE
Retour à l'accueil