L'affaire paraissait insoluble à l'époque : une riche héritière et son fils sont kidnappés en Ecosse, la remise de rançon est un échec, aboutissant à la mort de la mère et à la disparition de l'enfant. Malgré l'indice découvert vingt-cinq ans plus tard, Karen Pirie, l'experte en cold-case, a peu d'espoir de résoudre cette enquête. Une autre affaire classée occupe déjà l'esprit dela détective : en 1984, au plus fort de la grève des mineurs qui divisait le Royaume-Uni, un gréviste avait disparu, abandonnant les siens. A mesure que les enquêtes avancent, Karen va de révélation en révélation et s'enfonce toujours plus loin dans les labyrinthes du mystère.

C’est en passant chez Sandrine, que j’ai eu envie de lire ce polar de Val MCDERMID dont j’avais beaucoup appréciée « Quatre garçons dans la nuit ».

Eh bien, je dirais que cette histoire est dans la même veine que "quatre garçons dans la nuit". C’est à dire, me demanderez-vous ? L’histoire est complexe et bien ficelée, je dirais même plus complexe que dans « Quatre garçons dans la nuit », les personnages sont fouillés, le contexte politique pris en compte. J’ai donc dévorée les 571 pages de ce bouquin en trois jours (pendant mes congés, je vous l’accorde). Le seul bémol que j’y apporte, c’est la fin. Comme assez souvent dans les polars ou thrillers, j’ai trouvé la fin trop précipitée et pas suffisamment à la hauteur de la complexité de l’histoire.

Ce polar entre dans le challenge de Liliba.

Sans laisser de traces de Val Mcdermid
Sans laisser de traces de Val Mcdermid
Retour à l'accueil