Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-10-05T10:30:08+02:00

La trahison Tristan de Robert LUDLUM

Publié par Ici ou ailleurs

Fin 1940, les nazis sont à l'apogée de leur puissance : la France est occupée, la Grande-Bretagne, menacée d'invasion, subit le Blitz, les Etats-Unis sont neutres et la Russie a conclu une alliance avec l'Allemagne. Cadet d'une famille américaine très en vue, Stephen Metcalfe est un homme du monde qui évolue dans le Paris occupé. C'est également un espion au service des Américains. Un coup du sort le propulse à la tête d'un plan audacieux qui se révèle être l'unique espoir du monde libre. Il doit désormais rejoindre Moscou, en état de guerre, pour retrouver et trahir son ancienne maîtresse - une ballerine à la loyauté douteuse - dans une danse périlleuse qui pourrait bien lui coûter tout ce qu'il chérit et honore.

Lorsqu’il m’arrive de voir des films d’espionnage, la plupart du temps, je n’y comprends pas grand-chose et même j’en perds « mon latin » si jamais c’est un agent double…

Seulement, il y a quelques années, j’ai lu « La vie aux aguets » de William BOYD dont j’avais lu une critique alléchante sur le blog de Papillon et j’avais beaucoup apprécié cette lecture.

Lecture qui m’avait apprise pas mal de choses sur l’espionnage britannique pendant la seconde guerre mondiale. C’est pour cette raison, que j’ai proposé le thème « espionnage » à mes copinettes de mon club.

J’avais prévu de lire « l’attente de l’aube » de BOYD mais les 100 premières pages ne m’ont pas convaincu. J’ai ouvert ma liseuse pour lire « Le réseau Corneille » de FOLLET mais le fichier était de mauvaise qualité. Au final, mon choix s’est porté sur un auteur coutumier du genre, j’ai nommé Robert LUDLUM puisque il est l’auteur de « la mémoire dans la peau ».

Ce roman dont le principal de l’histoire se passe à Moscou pendant la 2ème guerre mondiale se laisse lire avec plaisir malgré quelques bémols de ma part. En effet, je ne peux pas dire que le style soit recherché, les passages « amoureux » font « nian-nian » et j’ai noté une belle coquille vers la fin du roman, mais on s’attache à cet espion et on est tenu en haleine par tous les soubresauts de son passage moscovite. Le contexte historique rajoute un cadre à cette histoire mais ne vous attendez pas à lire un roman historique, loin de là.

Les copines ont lu :

-BlueGrey : L’espion qui venait du froid de John le Carré

-Choupynette : Restless ou la vie aux aguêts de William BOYD

-Anne-Laure : Dans l’ombre de la reine et l’affaire du pourpoint de Fiona BUCKLEY

-Valérie : Expo 58 de Jonathan COE, une parodie du roman d’espionnage.

La trahison Tristan de Robert LUDLUM

Voir les commentaires

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 06/10/2015 12:58

Comme toi, je me perds souvent dans les romans d'espionnage.

Ici ou ailleurs 08/10/2015 13:07

Si jamais tu veux en tenter un un de ces 4, je te conseille donc "la vie aux aguets" :)

BlueGrey 05/10/2015 13:55

Un thème finalement plus réussi qu'escompté ! ;)

Ici ou ailleurs 05/10/2015 14:12

C'est ce que je disais à Choupy et Anne-laure samedi !

choup 05/10/2015 12:51

c'est du Ludlum quoi: de l'action et basta. J'avais adoré, adolescente, plusieurs de ses romans. pas sûre que je serais aussi enthousiaste si je les relisais aujourd’hui!

Ici ou ailleurs 05/10/2015 14:12

En effet, je pense que tu resterais sur ta faim à l'heure d'aujourd'hui :)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog