Glacé de Bernard Minier

Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d'une journée glaciale de décembre, les ouvriers d'une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d'un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic intuitif, se voit confier l'enquête la plus étrange de toute sa carrière.

J’ai choisi ce polar dans le cadre du dernier thème du Club Lire et Délires. L’histoire devait se dérouler dans la nouvelle région  Occitanie.

Enfin un polar à l’ambiance moderne et crédible, à quelques petites nuances près. Une enquête menée de front par la police et la gendarmerie et chapeautée par une procureure et un juge d’instruction. Ce qui est un intérêt supplémentaire de ce roman. J’ai passé un très bon moment avec le commandant Servaz et ses collaborateurs atypiques et j’ai aimé faire la route avec lui entre Toulouse et le Comminges. Il faut dire que c’est une route que je connais bien. Le seul personnage qui m’a laissé « dubitative » est celui de la jeune psychologue. Je me suis demandée ce qu’elle venait faire dans cette histoire…

Sachant que ce polar est le premier roman de l’auteur, je dis que ce roman est vraiment vraiment pas mal du tout.

Retour à l'accueil