Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2009-09-29T10:00:00+02:00

Les feuilles mortes de Thomas-H COOK

Publié par Anjelica

Eric Moore a toutes les raisons apparentes d'être heureux : propriétaire prospère d'un magasin de photos et d'une jolie maison dans une petite ville sans problème de la côte Est, il mène une vie de famille épanouie auprès de sa femme Meredith et de son fils Keith, un adolescent de quinze ans. Cet équilibre parfait va pourtant voler en éclats à jamais... Un soir comme les autres, ses voisins demandent à Keith de garder Amy, leur fille de huit ans. Au petit matin, Amy est introuvable. Très vite, l'attention de la police se porte sur Keith et ce dernier, pataud et mal dans sa peau, se défend maladroitement. Du jour au lendemain, Eric devient l'un de ces parents qu'il a vus, à la télévision, proclamer leur foi dans l'innocence de leur enfant. Alors que l'enquête de la police se recentre autour de Keith, Eric doit lui trouver un avocat et le protéger contre les soupçons croissants de la communauté. Mais est-il tout à fait sûr de l'innocence de son fils ? Si Keith était coupable, et s'il était prêt à répéter son geste... Quelle devrait être alors la responsabilité d'un père? Les feuilles mortes est le récit d'une confiance brisée et celui des efforts héroïques d'un homme pour retenir coûte que coûte les liens qui l'unissent à tous ceux qu'il aime.

 

Mon avis : Une lecture qui m’a tenue en haleine, j’adore cela. Je l’ai commencé vers 23 heures et je l’ai fini dans la foulée vers 3 heures du matin. L’intérêt de ce polar, ce n’est pas l’enquête mais la réaction du père. En quelques semaines, sa vie va partir en miettes. Eric Moore aime son fils mais n’aime pas ce qu’il est et de ce fait ces réactions (il devient au fur et à mesure du temps de plus en plus paranoïaque) vont engendrer la destruction de la cellule familiale.  Ce roman montre très bien les ravages du doute. De plus Eric Moore ne peut s’empêcher de faire des parallèles ou d’avoir des réminiscences de sa propre histoire familiale, ce qui va quelque peu faussé son jugement et ces réactions.  L’histoire est racontée par le père qui bien des années plus tard attend quelqu’un dans un café mais on ne sait pas qui …

Je suis d’accord avec Joëlle qui dit que les phrases coulent toutes seules dans ce livre.

Je n’avais jamais lu cet auteur de polars et je suis ravie de cette découverte que je complèterais sûrement.


Les avis de Joëlle, de Manu, de Dominique et de Jean-Marc Laherrère chez qui j’avais noté ce roman noir.

 


Voir les commentaires

2009-09-26T10:30:00+02:00

Tess d'Uberville de Thomas Hardy & La fortune des Rougon de Zola

Publié par Anjelica
Lecture dans le cadre du Club et du challenge et lecture commune avec Restling et Karine.

Jeune paysanne innocente placée dans une famille, Tess est séduite puis abandonnée par Alec d'Urberville, un de ses jeunes maîtres. L'enfant qu'elle met au monde meurt en naissant.
Dans la puritaine société anglaise de la fin du XIXe siècle, c'est là une faute irrémissible, que la jeune fille aura le tort de ne pas vouloir dissimuler. Dès lors, son destin est une descente aux enfers de la honte et de la déchéance.


Mon avis : J’ai trouvé cette lecture fastidieuse car je n’ai pas aimé l’écriture de Thomas Hardy que j’ai trouvé trop ‘ampoulée’. C’est dommage car il me tardait de lire ce livre car je gardais un très beau souvenir du film qu’en avait fait Roman Polanski avec Natassja Kinsky. Je n’ai vraiment accroché qu’à partir du moment où Angel apprend le passé de Tess, c'est-à-dire à plus de la moitié du livre.

Pour en revenir à l’histoire elle-même, autant vous dire de suite que ce n’est pas une histoire guillerette.  Dans cette chronique, la destinée de Tess ne me semble pas déterminée seulement par le contexte social et religieux de l’époque mais également par sa personnalité. En effet, elle est rongée par la culpabilité alors qu’elle est une victime mais je n’ai pas eu l’impression que c’était les autres qui lui faisaient ressentir cette culpabilité mais bien elle qui le vivait ainsi. Elle fait le choix de parler de son passé à son mari (contre le conseil de sa mère), rien ne l’y obligeait  et les conséquences seront terribles…Mon verdict, une lecture en demi-teintes et une envie de revoir le film.

Vous pouvez lire également les avis de Ys, d'Emjy, de Malice


C'était un livre de ma PAL, reçu dans le cadre du Swap Saint Valentin.


Je vous propose le résumé d'Isabelle alias 'Etoiles des neiges' qui dans le cadre de notre club a lu  'La fortune des Rougon' d'Emile ZOLA.


 

« La fortune des Rougon », E. Zola, 1871

 

La fortune des Rougon est le premier tome de la série les Rougon-Macquart. On y trouve donc d’une part des personnages que l’on retrouvera dans d’autres tomes, par exemple Gervaise Macquart, que l’on retrouve dans l’Assomoir. On y trouve aussi l’explication de caractères récurrents dans l’œuvre de Zola. En effet, la « fondatrice » de cette famille est Adelaïde Fouque. Elle est atteinte de fragilité nerveuse, folie dont hériteront certains membres de la famille. Elle épouse d’abord un jardinier, Rougon, et ensemble ont un fils, Pierre Rougon. A la mort de son mari, elle se met en concubinage avec Macquart, un type un peu louche, contrebandier, dont elle a une fille, Ursule Macquart, et un garçon, Antoine Macquart. On comprend donc pourquoi il s’agit de la série des Rougon-Macquart ! Pierre est jaloux de son frère et de sa sœur, il estime qu’ils lui prennent sa part d’héritage, qu’ils n’ont droit à rien vu qu’ils ne sont pas légitimes : de cette jalousie naît un appât du gain et du pouvoir (ceci dit il se trouve une femme qui lui correspond bien là-dessus) qui se retrouvera encore, par hérédité, chez d’autres. Antoine Macquart a quant à lui hérité et va transmettre l’alcoolisme et la violence de son père, et Ursule Macquart, qui va devenir Ursule Mouret suite à son mariage, va transmettre la folie de sa mère. Un bien joli tableau de famille que voilà, entre les arrivistes, les alcooliques et les fous !

 

L’histoire en elle-même : elle se déroule dans les jours qui suivent le coup d’Etat du 2 décembre 1851. D’ailleurs, si c’est une période de l’Histoire qui vous paraît un peu confuse, je vous conseille de vous documenter d’abord un peu à ce sujet, sinon certains passages risquent d’être un peu difficiles à comprendre. La famille Rougon-Macquart se déchire entre Bonapartistes du côté des Rougon, et républicains du côté Macquart (Antoine Macquart étant républicain uniquement parce qu’il s’imagine que la République lui permettra de vivre sans travailler, ah, c’est beau de rêver !), chacun se servant de ces événements pour essayer de prendre de l’importance à Plassans, la ville où ils vivent. C’est aussi l’histoire de Sylvère, le petit-fils d’Adelaïde et le fils d’Ursule, et de Miette, son amie. C’est la partie la plus romantique du livre, avec la description de comment ils se rencontrent, comment, petit à petit, ils en viennent à tomber amoureux l’un de l’autre. Ils partent ensemble défendre la République.

 

Ce que j’en ai pensé : j’ai beaucoup aimé découvrir les origines de cette famille, mais j’ai trouvé le récit parfois un peu compliqué à suivre parce qu’il n’est pas toujours linéaire dans le temps. A quelques rares exceptions près (Sylvère et Miette), tous les personnages donnent envie d’être claqués, mais ça c’est pas gênant, au contraire ! Ce n’est pas le livre de Zola que j’ai préféré, mais j’ai beaucoup aimé quand même.

                                                                                                                                    

 

 

 


Voir les commentaires

2009-09-23T15:39:00+02:00

Tag frigorifié

Publié par Anjelica
J'ai surfé entre les vagues pour les tags 'couleur'...Puis voilà que Liliba pense à moi (et à d'autres) pour un tout nouveau tag qui s'intitule 'montre-nous ton frigidaire et je te dirais qui tu es' , mais non je rigole

Comme pour quelques temps, j'ai du temps devant moi, pourquoi pas un petit tag sympa, me suis-je dit ?


Dessus mon frigidaire, un pilon en bois de citronnier et une boîte à thé offerte par Zazimuth lors d'un échange entre nous.

Sur mon frigidaire, des magnets.

Un magnet d'Audrey HEPBURN reçu lors d'un swap, des magnets 'coccinelles' envoyés en cadeau par Jules et des magnets 'théïres' offert par Zazimuth pour mon anniversaire.

Pour le reste, c'est une déco que j'ai trouvé chez 'Maisons du monde', normalement c'est pour coller sur les vitres mais cela marche très bien aussi sur ce support.


Ce n'est pas aussi coloré que chez Liliba mais il faut dire que cela fait longtemps maintenant que mes enfants ne font plus de dessins

Et cette fois-ci, je vais faire comme Liliba, je vais choisir des blogueuses pour prendre ma suite, mais seulement si elles le veulent bien. Alors j'aimerais découvrir le 'frigo' de Restling, de Karine, d'Hydromielle, de Manu, celui d'Anne dans sa nouvelle maison et de Zazimuth.

Voir les commentaires

2009-09-22T04:00:00+02:00

Comme beaucoup ou pas ?

Publié par Anjelica

Vu chez Soma et ailleurs aussi, voici la liste des 100 livres préférés des français. Je me suis amusée à lister ceux que j'ai lu et j'arrive à 20/100, ce qui ne m'étonne guère...

J'ai mis en gras ceux que j'ai lu avec quelques petits commentaires.



1 La Bible
2 Les Misérables de Victor Hugo
3 Le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry
4 Germinal d’Emile Zola
5 Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien
6 Le rouge et le noir de Stendhal
7 Le grand Meaulnes d’Alain-Fournier
8 Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne
9 Jamais sans ma fille de Betty Mahmoody (un livre choc à l'époque)
10 Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas
11 La gloire de mon père de Marcel Pagnol et les autres
12 Le journal d’Anne Frank d’Anne Frank
13 La bicyclette bleue de Régine Deforges

14 La nuit des temps de René Barjavel
15 Les oiseaux se cachent pour mourir de Colleen Mc Cullough (à l’époque, j’avais adoré et toute la famille a eu droit ensuite à la série)
16 Dix petits nègres d’Agatha Christie (un de mes préférés)
17 Sans famille d’Hector Malot
18 Les albums de Tintin de Hergé (pas tous mais je ne me rappelle pas lesquels)
19 Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell (et non jamais lu mais vu le film je ne sais combien de fois)
20 L’assommoir d’Emile Zola
21 Jane Eyre de Charlotte Brontë
22 Dictionnaires Petit Robert, Larousse, etc.Quand il faut chercher un mot...
23 Au nom de tous les miens de Martin Gray
24 Le comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas
25 La cité de la joie de Dominique Lapierre
26 Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley
27 La peste d’Albert Camus
28 Dune de Frank Herbert
29 L’herbe bleue Anonyme (à l’adolescence j’ai lu plusieurs livres sur le monde de la drogue et des drogués et cela m’a enlevé l’envie d’essayer un jour)
30 L’étranger d’Albert Camus
31 L’écume des jours de Boris Vian (lu au lycée et j’ai détesté, je n’y ai rien compris. Cela reste un très mauvais souvenir)
32 Paroles de Jacques Prévert
33 L’alchimiste de Paulo Coelho
34 Les fables de Jean de La Fontaine (pas toutes). (J’en ai apprise pas mal et j’aimais bien. Je crois toutefois que ma préférée reste ‘la cigale et la fourmi’ et ma copine c’est plutôt la cigale.)
35 Le parfum de Patrick Süskind
36 Les fleurs du mal de Charles Baudelaire
37 Vipère au poing d’Hervé Bazin (J’ai beaucoup aimé)
38 Belle du seigneur d’Albert Cohen
39 Le lion de Joseph Kessel
40 Huis clos de Jean-Paul Sartre
41 Candide de Voltaire
42 Antigone de Jean Anouilh
43 Les lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet
44 Premier de cordée de Roger Frison-Roche
45 Si c’est un homme de Primo Levi
46 Les malheurs de Sophie de la comtesse de Ségur. (J’en ai lu toute une ribambelle mais mon préféré était ‘Pauvre Blaise’)
47 Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne
48 Les fourmis de Bernard Werber
49 La condition humaine d’André Malraux
50 Les Rougon-Macquart d’Emile Zola
51 Les rois maudits de Maurice Druon
52 Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand
53 Les hauts de Hurlevent d’Emily Brontë
54 Madame Bovary de Gustave Flaubert
55 Les raisins de la colère de John Steinbeck (j'ai tenté plusieurs fois mais je n'ai jamais réussi à passer les 1ères pages, par contre j'ai lu et aimé 'des souris et des hommes)
56 Le château de ma mère de Marcel Pagnol
57 Voyage au centre de la Terre de Jules Verne (Encore un que j’ai aimé mais mon chouchou de cet auteur reste ‘Michel Strogoff’)
58 La mère de Pearl Buck (un coup de cœur à l’époque)
59 Le pull-over rouge de Gilles Perrault
60 Mémoires de guerre de Charles de Gaulle
61 Des grives aux loups de Claude Michelet
62 Le fléau de Stephen King
63 Nana d’Emile Zola
64 Les petites filles modèles de la comtesse de Ségur
65 Pour qui sonne le glas d’Ernest Hemingway
66 Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez
67 Oscar et la dame rose d’Eric-Emmanuel Schmitt
68 Robinson Crusoé de Daniel Defoe
69 L’île mystérieuse de Jules Verne
70 La chartreuse de Parme de Stendhal
71 1984 de George Orwell (peut-être mon seul livre d’anticipation mais quel coup de poing)
72 Croc-Blanc de Jack London
73 Regain de Jean Giono
74 Notre-Dame de Paris de Victor Hugo
75 Et si c’était vrai de Marc Levy (j’avais aimé mais c’est l’unique que j’ai lu de cet écrivain)
76 Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline
77 Racines d’Alex Haley
78 Le père Goriot d’Honoré de Balzac
79 Au bonheur des dames d’Emile Zola
80 La terre d’Emile Zola
81 La nausée de Jean-Paul Sartre
82 Fondation d’Isaac Asimov
83 Le vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway
84 Louisiane de Maurice Denuzière
85 Bonjour tristesse de Françoise Sagan (j’avais aimé cette lecture, mon unique de Sagan)
86 Le club des cinq d’Enid Blyton

87 Vent d’est, vent d’ouest de Pearl Buck

88 Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir
89 Les cavaliers de Joseph Kessel
90 Jalna de Mazo de la Roche
91 J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian
92 Bel-Ami de Guy de Maupassant
93 Un sac de billes de Joseph Joffo
94 Le pavillon des cancéreux d’Alexandre Soljenitsyne
95 Le désert des Tartares de Dino Buzzati
96 Les enfants de la terre de Jean M. Auel
97 La 25e heure de Virgil Gheorghiu
98 La case de l’oncle Tom de H. Beecher-Stowe
99 Les Thibault de Roger Martin du Gard
100 Le silence de la mer de Vercors

 

Et vous toutes qu'avez-vous lu de cette liste ?

Voir les commentaires

2009-09-20T06:00:00+02:00

Je sais, je sais...

Publié par Anjelica
C'est en lisant un billet chez Zazimuth que j'ai pensé : ' Ce n'est pas la version de Dylan que je préfère', n'en déplaise aux puristes mais celle chantée par Joan Baez.

Je suis donc allée faire un tour chez Mr YOUTUBE pour l'écouter




et j'ai eu l'heureuse surprise de découvrir une nouvelle version par une de mes chouchoutes, c'est à dire Katie Melua, c'est donc avec grand plaisir que je vous la propose : Je trouve que cette chanson lui va à merveille.
Qu'en pensez-vous ?


Bon dimanche à vous

Voir les commentaires

2009-09-17T19:10:00+02:00

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon

Publié par Anjelica

Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, " ville des prodiges " marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y " adopter " un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " : L'Ombre du Vent. Avec ce tableau historique, roman d'apprentissage évoquant les émois de l'adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l'Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s'emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafon mêle inextricablement la littérature et la vie.


Mon avis : C’est un beau roman, c’est une histoire foisonnante, un peu trop quelquefois à mon goût mais j’avoue avoir beaucoup aimé quand même. A partir de l’amour des livres et d’un endroit fantastique nommé ‘le cimetière des livres oubliés’, l’auteur nous emmène dans une aventure incroyable où accroché ‘aux basques’ de Daniel Sempere, nous suivons pas à pas ces découvertes, lui qui est parti à la recherche d’un auteur oublié mais pas seulement...

Malgré les tours et les détours, j’avais deviné une partie de l’énigme mais cela n’a rien enlevé à mon plaisir et puis je me suis régalée avec le personnage de Firmin Romero de Torres. Ces formules sur la vie, les femmes m’ont beaucoup plu.

Je rejoins beaucoup de celles et ceux qui l’ont lu, en confirmant que la ville de Barcelone est un personnage qui fait partie intégrante de la vie de ce roman.

Une très agréable lecture.
 

En aparté : Je ne connais pas l’indice hydrométrique de Barcelone mais j’ai trouvé qu’il pleuvait beaucoup sur cette ville, dans ce roman.

Voir les commentaires

2009-09-10T10:51:00+02:00

Lecture commune : Tess d'Uberville de Thomas HARDY

Publié par Anjelica

Depuis quelques semaines, vous êtes plusieurs à proposer des lectures communes pour le plaisir mais surtout pour faire baisser nos PAL (Pile à lire pour les néophytes qui s'égareraient par ici).

En passant chez Jules, j'ai vu que dans sa PAL, elle a 'Tess d'Uberville' de Thomas Hardy et c'est le roman que j'ai choisi de lire pour la prochaine rencontre du Club 'Lire et Délires' qui aura lieu le 26/09 dans mon nouveau chez moi. Je ne l'ai pas encore commencé mais comme je termine mon CDD vendredi en huit, j'aurais une semaine devant moi pour le lire, ce qui fait que je serais sûrement dans les temps.

Donc ma proposition est la suivante pour celles qui auraient également ce livre dans leur PAL, c'est une lecture commune pour le 26 Septembre 2009.

Si vous êtes partante, faites le moi savoir dans les commentaires.

Voir les commentaires

2009-09-08T21:01:00+02:00

Le temps...

Publié par Anjelica
Euh désolée mais pas le temps...De la famille, des amis, un boulot qui se termine...Je reviens dans quelques jours lorsque j'aurais un peu plus de temps pour souffler, pour lire, pour regarder des films, pour écrire mes billets et le temps à nouveau de passer chez vous.

En attendant de la musique sur le thème


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog