Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-06-23T12:40:00+02:00

Envie d'autres choses...

Publié par Anjelica

2b48b242.jpg

 

Trop d'émotions, envie d'autres choses, besoin de faire un break...

Billets à venir sur : Mon traitre de Sorj Chalandon, les petits mouchoirs et Harvey Milk.

 

Je vous laisse avec le papa et sa princesse

 

Papa-Lucas-et-Jadounette.jpg

Voir les commentaires

2011-06-13T13:28:00+02:00

Elle s'appelle Jadounette :)

Publié par Anjelica

med-moulin-a-eau-visoterra-13632Et voilà, la roue tourne et les enfants que vous avez mis au monde, que vous avez élévés et que vous aimez, à leur tour font des enfants... C'est le cycle de la vie et c'est tant mieux

Depuis aujourd'hui, mon homme et moi sommes donc le Papinou et la Mamina, d'une jolie petite Jade. Je vous rassure de suite, le papa et la maman, ne l'ont pas appelé, Jadounette. C'est l'humour de la tatie et une tatie qui prépare son bac, il faut être indulgent avec

Après le poids des mots, voici le choc des photos ! Et vous comprenez bien, chers visiteurs et visiteuses de ce blog, que bien-entendu, c'est la plus jolie petite fille de l'univers.

En un jour pareil, fi de la modestie ! JADE-ET-SES-PARENTS-4.jpg

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jade et ses parents 

JADE ET SON PAPA

Jade et son Papa 

JADE ET LARA

Jade et sa tatie 

JADE SA MAMAN ET MAMINA

Jade, sa maman et sa mamina

JADE ET SA MAMINA

Jade et sa mamina

JADE ET SON PAPINOU

Jade et son Papinou

JADE 7

Jade à la sortie du bain

JADE 5

Jade endormie comme une bienheureuse

LES FILLES !

Et pour finir le quator de filles

A que cela fait du bien, les bonnes nouvelles !

Voir les commentaires

2011-06-09T05:00:00+02:00

Chocolat amer de Laura ESQUIVEL

Publié par Anjelica

chocolat amerDans le Mexique du début du siècle, en pleine tempête révolutionnaire, Tita, éperdument éprise de Pedro, brave les interdits pour vivre une impossible passion. À cette intrigue empruntée à la littérature sentimentale, Laura ESQUIVEL mêle des recettes de cuisine. Car Tita possède d'étranges talents culinaires : ses cailles aux pétales de roses ont un effet aphrodisiaque, ses gâteaux un pouvoir destructeur. L'amour de la vie est exalté dans ces pages d'un style joyeux et tendre, dont le réalisme magique renvoie aux grandes œuvres de la littérature latino-américaine. Chocolat amer, adapté en film sous le titre Les épices de la passion, s'est vendu à plus de quatre millions d'exemplaires dans le monde.

 

Elle en pense quoi, Anjie ? En utilisant la parabole, accentuée par quelques brins de fantastique, et à travers la cuisine de Tita, Laura ESQUIVEL nous parle principalement de la famille, en tout les cas, d’une famille.

Une coutume familiale injuste aboutie à une histoire d’amour contrariée qui aura des conséquences sur toute la famille. Ce roman parle aussi des relations difficiles que certaines filles peuvent avoir avec leur mère, des relations sororales qui ne sont pas toujours aisées, des secrets de famille qui ressurgissent quelquefois de manière surprenante.  Ce roman parle aussi (beaucoup) de cuisine par laquelle passe les émotions de la cuisinière. La cuisine comme élément culturel, régional et familial !

Un roman construit de manière originale. A chaque recette s’allie une histoire et un mois de l’année. Voilà donc une lecture qui fut agréable pour moi, mais qui je pense, ne me laissera pas un souvenir impérissable. Mais compte tenu que je ne suis pas une fan des romans en parabole, c’est déjà pas mal !

 

En aparté : Je pense avoir vu, il y a quelques années, le film tiré de ce roman mais je n’en garde aucun souvenir…Et merci à mon homme qui m’a offert ce livre.

 

Ce roman est une lecture commune avec Liliba et SD49 et c’est un roman qui entre dans le challenge d’Anis  "les femmes du monde"

 

Quelques liens supplémentaires par ICI  

 

nbe0008.jpg

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog