Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2014-06-29T20:54:45+02:00

Juillet de Marie LABERGE

Publié par Ici ou ailleurs

Une fête familiale, intime, toute simple. Une célébration orchestrée par Simon, aidé de son fils, de sa belle-fille et un peu de son petit-fils, Julien. Une sorte d'harmonie qui craque pourtant sous l'élan irrépressible du désir. Le désir dérangeant, inopportun, sauvage. Le désir et l 'amour de Simon. Et ce n'est pas pour sa femme, la jubilaire, qu'en ce jour de juillet Simon brûle...


Comme dans " Quelques adieux" , une fois encore, j'ai été séduite par la justesse dans l'écriture de Marie Laberge. Elle nous fait si bien partager, les ressentis des personnages ! Cela semble être tellement comme dans la vraie vie, c'est un vrai plaisir.
Lors de cette journée de Juillet, au fur et à mesure que le temps avance, tout ressurgit : les non-dits, les ressentiments, les déceptions profondes ...et le désir gonfle et le drame également. 
Même si j'ai préféré "Quelques adieux"; dans Juillet, j'ai retrouvé et reconnu le talent de Marie Laberge.
J'ai choisi ce livre dans le cadre du Club "Lire et Délires", dont le thème était l'adultère.

 

Pour ce thème, voici ce qui a été lu par mes consoeurs :

-Une pelouse de camomille de Mary Wesley, lu par Choupynette

-Adultère de Paulo Coehlo, lu par Isabelle

-Ta femme me trompe de David DI NOTA, lu par Marie-Laure

-Rose sainte-nitouche de Mary Wesley, lu par YueYin

-A suspicious river de Laura Kasischke, lu par Blue Grey 

 

Pour le thème du théâtre, voici ce qui a été lu :

-Le dieu du Carnage de Yasmina Reza, lu par Choupynette

-Antigone de Jean Anouilh, lu par Isabelle

-La mastication des morts de Patrick KERMAN, lu par YueYin

-Un extrait de Grand-peur et misère du Troisième Reich  de Bertolt Brecht, lu par Marie-Laure

-Clôture de l'amour de Pascal RAMBER, lu par Blue Grey

-Art de Yasmina Reza et la controverse de Valladolid, lu par Anjie

 

Juillet de Marie LABERGE

Voir les commentaires

2014-06-17T18:04:15+02:00

Mr SELFRIDGE de Jon JONES

Publié par Ici ou ailleurs

Londres, 1909, l'américain Harry Gordon Selfridge lance le premier grand magasin dans le but de rendre le shopping aussi excitant que le sexe. Véritable visionnaire et pionnier, il met un point d'honneur à offrir un lieu magique présentant toute une série d'articles de façon étonnante, inédite, amusante, voire excentrique. L'histoire vraie d'un visionnaire qui va se heurter au conservatisme britannique de l'époque, mais qui va braver l'impossible pour parvenir à ses fins.

 

Pour tout vous dire, dans les 3 premiers épisodes, le personnage de Mr SELFRIDGE m'a un peu tapée sur les nerfs et j'ai failli abandonné la série. Finalement, j'ai fait une pause et je l'ai reprise et j'ai bien fait ! 

Que vous dire ? C'est une série britannique et les séries britanniques, elles ont une qualité, une marque particulière. Elles semblent plus réalistes. Les personnages féminins sont bien présents avec des personnalités interressantes et complexes. Comme dans Downton Abbey, en parallèle de la vie professionnelle et familiale de Mr SELFRIDGE, nous suivons la vie de certains employés du magasin et l'évolution de la société. (Les suffragettes, la guerre 14-18 etc). Une série que je vous recommande si vous appréciez les séries "english".

 

Un autre avis chez Melle EMMA 

Mr SELFRIDGE de Jon JONES

Voir les commentaires

2014-06-03T08:00:24+02:00

Les haines pures d'Emma LOCATELLI

Publié par Ici ou ailleurs

Juillet 1945. Gabrielle, 26 ans, revient en Provence dans la ferme familiale qu elle a fuie quelques années plus tôt. Elle y retrouve sa mère et sa s ur cadette, Louise, une jeune fille instable et fragile. Entre temps il y a eu la guerre, les souffrances, la Libération et la mort de ses voisins, les Roccetti, massacrés un jour d été 1944. Lorsque débarque dans le mas des italiens un locataire un peu trop curieux, Gabrielle commence à s interroger avec lui sur les étranges entrelacs qui semblent relier son entourage à cette tragédie.


Un espace temps où l'histoire met en exergue les bassesses, la profonde noirceur des hommes. Mais pas seulement ... C'est aussi un bon thriller, qui se distille tout doucement dans nos veines, au fur et à mesure que Gabrielle avance dans sa recherche de la vérité sur le drame des Roccetti. C'est également, un roman qui en filigrame, nous dévoile les traces indélébiles de l'enfance que laissent le manque d'amour ou l'indifférence des parents. Ces blessures sont aussi des éléments "clés" de ce roman. Encore un bon moment de lecture ! 

Vous pouvez lire d'autres avis chez :

Jack 

Caromleslivres

et sur BABELIO 

 

Ce roman entre dans le challenge de Liliba

Les haines pures d'Emma LOCATELLI
Les haines pures d'Emma LOCATELLI

Voir les commentaires

2014-06-01T09:45:56+02:00

Poulet au yaourt, citron et curry

Publié par Ici ou ailleurs

Voici une recette "maison" alors pour les quantités, c'est au feeling !

-Deux échalottes

-Deux yaourts nature genre bulgare ou bien l'équivalent en fromage blanc

-Une à deux cuillères à soupe de curry en poudre (plus ou moins épicé suivant les goûts)

-Un citron (le jus et les zestes)

-Deux escalopes de poulet

 

-La marinade : Yaourt (ou fromage blanc), le jus et les zestes de citron et le curry.

Plusieurs heures avant la cuisson (au minimum 4 heures), coupez les escalopes en gros dés et mettez-les à mariner

Au moment de la cuisson, faîtes revenir les échalottes. Egoutter les escalopes sur du papier absorbant et faites les légèrement dorées. Ensuite, versez la marinade et laissez mijoter à feu doux au moins 20 mn. 

A servir de préférence avec du riz asiatique. 

 

 

 

Poulet au yaourt, citron et curry

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog