Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2014-11-30T11:33:14+01:00

Bande de filles et Qui vive

Publié par Ici ou ailleurs

Bande de filles de Céline Sciamma, sorti en salle le 22 Octobre 2014

Marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école. Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. Elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout. Marieme devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse.

 

Qui vive de Marianne Tardieu, sorti en salle le 12 Novembre 2014.

Retourné vivre chez ses parents, Chérif, la trentaine, peine à décrocher le concours d’infirmier. En attendant, il travaille comme vigile. Il réussit malgré tout les écrits de son concours et rencontre une fille qui lui plaît, Jenny… Mais au centre commercial où il travaille, il perd pied face à une bande d'adolescents désoeuvrés qui le harcèlent. Pour se débarrasser d'eux, il accepte de rencarder un pote sur les livraisons du magasin. En l'espace d'une nuit, la vie de Chérif bascule...

 

Mon avis : Deux films sur la banlieue, c’est bon pour vous plomber le moral ! Peu de perspective, que ce soit pour les garçons ou les filles. Dès que tu veux faire un pas en avant, et encore faut-il avoir envie de le tenter, tu prends le risque d’être pris entre plusieurs pièges ! On dirait que le mot « espoir » a disparu de ces environnements. Des deux films, j’ai préféré le premier qui j’ai trouvé plus intense et bien interprété par les jeunes filles. J’ai moins aimé les coupures plan et la bande son que j’ai souvent ressenti comme inapproprié.

Quand à Qui Vive, j’ai regretté de retrouver chez KATEB, le même genre de personnalité « introverti » comme dans HYPOCRATE.

Bande de filles et Qui vive Bande de filles et Qui vive

Voir les commentaires

2014-11-12T11:00:58+01:00

Heureux, les heureux de Yasmina Reza

Publié par Ici ou ailleurs

"J'ai commencé à éprouver un sentiment, je veux dire un vrai, à ce moment-là. En sortant de la voiture, à Wandermines, sous la pluie. On ne parle pas assez de l'influence des lieux sur l'affect. Certaines nostalgies remontent à la surface sans prévenir. Les êtres changent de nature, comme dans les contes. Au milieu de cette confrérie en habits du dimanche, se pressant vers la mairie pour échapper aux gouttes, tenant le bras d'Odile pour l'aider sur le parvis glissant, j'ai éprouvé la catastrophe du sentiment".


C'est un défilement de petites histoires personnelles plus ou moins liées les unes aux autres par des personnages communs. On peut dire que ces bouts de vie sont axés sur le couple, qu'il soit officiel ou officieux, avec une prédilection pour la désillusion et le pessimisme à tous les étages. Pour tout vous dire, le seul couple qui est heureux en ménage, ont un enfant interné psychiatrique ! Autant vous le dire tout de suite, c'est tout à fait le genre de romans que je déteste ! J'ai horreur de ce pessimisme qui vous colle à la peau, de cette vision du couple. Oui, construire un couple et le faire durer, ce n'est pas toujours une sinécure mais quand même, il y a des couples qui partagent de l'amour et bien d'autres choses...
Autant, j'ai beaucoup aimé "Art" de cette auteure, autant ce petit roman m'a agaçé !
Une tout autre analyse chez Jules

 

Voir les commentaires

2014-11-09T20:31:03+01:00

Le dernier message de Sandrine Madison

Publié par Ici ou ailleurs

Sam et Sandrine Madison enseignent tous deux - elle l'histoire et lui la littérature - à l'université de Coburn, en Géorgie. La nuit où Sandrine succombe à un mélange de vodka et de Demerol, on peut croire à un suicide. Le comportement singulier de Sam lui vaut cependant d'être accusé du meurtre de sa femme, malgré l'absence de preuves. Aux premières heures du procès, tout est envisageable : Sam semble sincèrement effondré et, à l'entendre, Sandrine avait de bonnes raisons de vouloir mourir. Pour autant, il n'est pas impensable qu'il l'ait tuée...


Roman de prétoire mais pas seulement...Nous suivons en parrallèle, le déroulement du procés et les pensées et réflexions de Sam. Si les phases du procès m'ont quelque peu lassée, ce sont des moments qui passent mieux au cinéma (je trouve); suivre les pensées de Sam se révèle plus intérressant. Et le roman prend une tournure plus intense lorsque Sam a une révélation. Ce roman est évidemment l'autopsie d'un couple comme l'aurait écrit "Oates" mais c'est aussi bien plus...C'est aussi une réflexion sur la justice, et également de manière détournée, une histoire d'amour.

Si mon préféré de cet auteur reste "les feuilles mortes", ce livre est tout de même de bonne facture.
Ce livre entre dans le challenge "Polars et thrillers" de Liliba repris par Canel. 

Le dernier message de Sandrine Madison Le dernier message de Sandrine Madison

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog