Synopsis : Engagée dans la Résistance française, Louise s'enfuit à Londres après l'assassinat de son mari. Elle est recrutée par le SOE, un service secret de renseignement et de sabotage piloté par Churchill.
Dans l'urgence, on lui confie sa première mission, l'exfiltration d'un agent britannique tombé aux mains des allemands alors qu'il préparait le débarquement sur les plages normandes. L'homme n'a pas encore parlé mais le temps presse. Louise doit d'abord constituer un commando de femmes spécialement choisies pour les besoins de l'opération. Pour le recrutement, tous les moyens sont bons : mensonges, chantage, remises de peine. Elle engage Suzy, danseuse de cabaret qui excelle dans l'art de séduire les hommes ; puis Gaëlle, chimiste, spécialiste en explosifs ; enfin, Jeanne, prostituée, capable d'assassiner de sang froid.
Parachutée en Normandie, elles sont rejointes par Maria, juive italienne, opérateur radio et dernière pièce du dispositif.
La mission commence bien mais se complique très vite. Contraintes de retourner à Paris, le SOE leur fixe un nouvel objectif, presque suicidaire : éliminer l'une des pièces maîtresses du contre-espionnage nazi, le colonel Heindrich. L'homme en sait déjà trop sur les préparatifs du débarquement.
Cinq femmes, loin d'être des héroïnes, mais qui vont le devenir.

Mon avis : Il est peut être temps que l’on se rappelle que lors des guerres, les femmes aussi trinquent. Ce film sonne juste et les interprétations sont bonnes en particulier celle de Julie Depardieu. La dernière scène m’a tout de même parue quelque peu théâtrale et invraisemblable. Ce film rend hommage aux femmes qui comme les hommes ont eu du courage ou ont craqué mais ont lutté. Qu’elles l’aient fait par choix ou par obligation. N’oublions pas, non plus, toutes les anonymes qui ont simplement continué à faire vivre leur famille en travaillant dans les champs ou dans les usines. Et également, celles qui ont pris le risque de cacher des familles ou des enfants juifs par exemple…

Sur le même sujet, je vous conseille de voir ‘Black book’ et ‘Charlotte Gray’.

Retour à l'accueil