It's a Free World      

Angie se fait virer d'une agence de recrutement pour mauvaise conduite en public. Elle fait alors équipe avec sa colocataire, Rose, pour ouvrir une agence dans leur cuisine. Avec tous ces immigrants en quête de travail, les opportunités sont considérables, particulièrement pour deux jeunes femmes en phase avec leur temps.

Film de Ken Loach de 2008 Avec Kierston Wareing, Juliet Ellis, Leslaw Zurek

Mon avis : Un thème cher à ce réalisateur, les dérives du système libéral. L’originalité de ce film c’est que pour une fois, on voit une jeune femme qui utilise ce système contre plus faible qu’elle et sans scrupules, allant jusqu’à trahir ceux qu’elle a pu aider auparavant. Une interprétation sans failles de l’actrice qui joue le rôle d’Angie.
La guerre selon Charlie
Film de Mike Nichols de 2008 avec Tom Hanks et Julia Roberts
Au début des années 80, le délégué du Deuxième District du Texas Charlie Wilson était surtout connu à Washington comme un noceur et un bon vivant accumulant conquêtes et scandales. Mais sa personnalité flamboyante dissimulait un sens politique aigu, une solide connaissance de la scène internationale, un patriotisme à toute épreuve et un attachement viscéral aux causes qu'on dit perdues. L'Afghanistan serait son plus beau combat...Charlie avait parmi ses relations la richissime Joanne Herring, anticommuniste fervente qui visait rien moins que la chute de l'empire soviétique. Trouvant trop timide la réaction américaine à l'invasion de l'Afghanistan, elle persuada Wilson de la nécessité de porter secours aux Moudjahidin. Charlie enrôla pour cette mission l'agent de la CIA Gust Avrakotos, un battant d'origine modeste snobé par la hiérarchie et qui brûlait d'en découdre avec les Russes. Usant de charme et de diplomatie, Charlie, Joanne et Gust réussirent à nouer la plus improbable des alliances secrètes entre le Pakistan, Israël et l'Égypte, et à motiver la commission de la Défense pour allouer les fonds nécessaires et faire parvenir aux Combattants de la Liberté les armes qui leur permettraient de lutter contre l'envahisseur...
Mon avis : Tom Hanks est jubilatoire en homme politique alcoolique, coureur de jupons et charmeur un tant soi peu à côté de la plaque. Malgré tout, poussé par sa maîtresse, il changera le court d’un conflit par son implication somme toute naïve bien des fois. (Tiré d’une histoire vraie). Pas un grand film mais un film qui se laisse voir.
True colors
Film de Herbert Ross, sorti en 1991 avec John Cusak et James Spader
Issu de la riche bourgeoisie américaine, Tim Gerrity, honnête et fidèle, fiancé à la fille d'un sénateur, est promis à un brillant avenir. Peter, quant à lui, est cynique et arriviste. Sur les bancs de la faculté de droit naît une amitié entre les deux jeunes hommes, qui perdurera malgré leurs différences.
Mon avis : Un thème déjà traité mais la prestation de John Cusak est toutefois à souligner. Un film qui parle de l’ambition et du prix qu’on est prêt à y mettre…
Les années rebelles
Film de Pat O’Connor sorti en 1997 avec Lyv Tyler, Joaquim Phoenix, Billy Crudup et Jennifer Connely
Doug Holt a quinze ans. Il vit avec une mère institutrice et Jacey, son frère aîné. Doug est un ami de longue date de Pamela Abbott, la fille de l'une des plus grandes fortunes de la ville. Quant à Jacey, il décide de monter sa propre affaire avec la très rebelle Eleanor Abbott dans le but monter dans l'échelle sociale. Mais M. Abbott, le patriarche, voit ça d'un mauvais oeil.
Mon avis : Rien de spectaculaire dans ce film, vous pouvez passer votre chemin sans soucis.
Retour à l'accueil