chocolat amerDans le Mexique du début du siècle, en pleine tempête révolutionnaire, Tita, éperdument éprise de Pedro, brave les interdits pour vivre une impossible passion. À cette intrigue empruntée à la littérature sentimentale, Laura ESQUIVEL mêle des recettes de cuisine. Car Tita possède d'étranges talents culinaires : ses cailles aux pétales de roses ont un effet aphrodisiaque, ses gâteaux un pouvoir destructeur. L'amour de la vie est exalté dans ces pages d'un style joyeux et tendre, dont le réalisme magique renvoie aux grandes œuvres de la littérature latino-américaine. Chocolat amer, adapté en film sous le titre Les épices de la passion, s'est vendu à plus de quatre millions d'exemplaires dans le monde.

 

Elle en pense quoi, Anjie ? En utilisant la parabole, accentuée par quelques brins de fantastique, et à travers la cuisine de Tita, Laura ESQUIVEL nous parle principalement de la famille, en tout les cas, d’une famille.

Une coutume familiale injuste aboutie à une histoire d’amour contrariée qui aura des conséquences sur toute la famille. Ce roman parle aussi des relations difficiles que certaines filles peuvent avoir avec leur mère, des relations sororales qui ne sont pas toujours aisées, des secrets de famille qui ressurgissent quelquefois de manière surprenante.  Ce roman parle aussi (beaucoup) de cuisine par laquelle passe les émotions de la cuisinière. La cuisine comme élément culturel, régional et familial !

Un roman construit de manière originale. A chaque recette s’allie une histoire et un mois de l’année. Voilà donc une lecture qui fut agréable pour moi, mais qui je pense, ne me laissera pas un souvenir impérissable. Mais compte tenu que je ne suis pas une fan des romans en parabole, c’est déjà pas mal !

 

En aparté : Je pense avoir vu, il y a quelques années, le film tiré de ce roman mais je n’en garde aucun souvenir…Et merci à mon homme qui m’a offert ce livre.

 

Ce roman est une lecture commune avec Liliba et SD49 et c’est un roman qui entre dans le challenge d’Anis  "les femmes du monde"

 

Quelques liens supplémentaires par ICI  

 

nbe0008.jpg

Retour à l'accueil