Cela fait sept ans que le corps de Teddy, le jeune fils de l'écrivain voyageur George Gates, a été repêché dans la rivière. Le meurtrier ravisseur n'a jamais été retrouvé. Depuis, Gates rédige des portraits de personnalités locales pour le journal de la petite ville de Winthrop où il s'est retiré. Quand un flic à la retraite, jadis spécialisé dans les personnes disparues, lui parle de Katherine Carr, poétesse vue pour la dernière fois, vingt ans plus tôt, près d'une grotte au bord de la rivière, il sort de sa torpeur. La lecture d'un texte où Katherine Carr raconte l'histoire d'une femme qui disparaît va le renvoyer à celle de son fils et à ses propres interrogations.

 

                                            l'étrange destion de kc

 

Ce polar étrange est une histoire à tiroirs, ce qui n'a rien pour me déplaire à condition qu'il y ait de bonnes raisons d'ouvrir certains tiroirs et également qu'on les referme tous et ce n'est pas du tout l'impression que j'aie ressentie. J'ai eue la sensation que l'auteur a eue une foule d'idées et qu'il n'a pas vraiement réussie à en faire quelque chose d'homogène. Autre bémol mais qui là, m'est tout à fait personnel, c'est que je n'accroche pas aux histoires qui flirtent avec le surnaturel. Si vous devez découvrir cet auteur, je vous conseille donc le très très bon "les feuilles mortes", qui si je me fis aux fans de polars, est son meilleur ! 

Roman lu dans le cadre de "Lire et délires" 

 

D'autres avis sur ce roman chez Petite souris, Encore du noir, et chez actu-du-noir.

Retour à l'accueil