Eve Green, huit ans, de père inconnu, sa mère subitement morte, se trouve renvoyée chez ses grands-parents dans un petit village du beau et sauvage pays de Galles. Un univers dur, où les mesquineries et le mépris jalonnent sa vie d'écolière. Un jour, la plus jolie fille de la classe disparaît, et le microcosme villageois se met en ébullition : enquête, soupçons, mensonges, faux témoignages, vengeance, culpabilité - à huit ans, c'est une drôle d'éducation à la vie qui lui tombe dessus. Seuls deux amis réussissent à gagner sa confiance, jusqu'au jour où l'un d'eux disparaît à son tour... Vingt ans plus tard, enceinte de son premier enfant, Eve remet en place, dans la sérénité et dans l'amour, le puzzle de sa vie ; et il en surgit ce magnifique conte d'innocence perdue, de paix et de bonheur retrouvés, de mystères résolus. Ce livre, couronné par les deux prix littéraires les plus prestigieux attribués aux premiers romans en Grande-Bretagne (le Whitbread et le Betty Trask Award), s'est déjà vendu à 200 000 exemplaires en Angleterre.

 

Mon avis : J’ai fini ce livre il y a une semaine et tout à fait honnêtement, il ne m’en reste pas grand-chose. Je me suis dit : « Tout cela, pour çà ». C’est bien écrit et en particulier la nature. D’ailleurs on sent bien de la part de l’auteure, l’amour des grands espaces et de la vie rurale.

Toutefois dans ce roman, j’ai trouvé que les personnages ne sont qu’effleurés, et c’est dommage en particulier pour le personnage de la grand-mère qui me plaisait bien. Ce roman avait du potentiel mais  j’ai eu l’impression qu’il se liquéfiait au fil de l’histoire.  Je ne sais pas ce que représente en Grande-Bretagne les prix qu’a reçu ce livre mais franchement j’en suis ébahie ! Pour ma part, je ne lui ai rien trouvé d’exceptionnel, ni en ce qui concerne l’histoire, ni la construction du roman et ni pour l’écriture qui est bonne mais sans être exceptionnelle…


En aparté : J’ai eu envie de découvrir cette auteure suite à la lecture de billets élogieux concernant son roman « un bûcher sous la neige » et franchement en lisant celui-ci, je suis loin d’être convaincue. Finalement, j’attendrais un peu avant de lire ce fameux « bûcher ».

Vous pouvez lire également l’avis d'Aifelle.

 

nbe0008.jpg

Retour à l'accueil