le-sang-des-innocents.jpgComment peut-on tuer une enfant ? Confronté au plus odieux des crimes, le commissaire Richard Jury n'écarte aucune piste. Cette affaire pourrait-elle être liée à la disparition d'une autre fillette, Flora, trois ans auparavant ? Etrange coïncidence, un meurtre vient justement d'être commis dans le parc de la propriété où Flora habitait et où le père adoptif de la petite fille, Declan Scott, vit en reclus depuis le drame. Pour forcer la réserve de ce passionné de jardinage, Jury dispose en la personne de son ami, Melrose Plant, d'un atout décisif. Car l'érudition de Plant est légendaire, y compris en botanique...

Mon avis : Dans ce roman, l’enquête en elle-même (quelque peu tirée par les cheveux et dont j’avais deviné une partie du dénouement) n’est pas vraiment l’intérêt de ce polar. Si intérêt il y a, c’est dans les personnalités des différents policiers qui interviennent dans cette affaire et qui ont tous un passé qui expliquent leur détermination dans leur vie de flic. Dommage que dans ces ambiances anglaises, les auteurs se sentent obligés de mettre un nombre incalculable de détails  qui ne servent à rien. Cela plombe la lecture et n’apportent rien de plus ni au sujet ni à l’ambiance. Un polar qui se laisse lire mais qui est loin d’être inoubliable malgré le sujet traité.

En aparté : Je ne sais pas comment ce polar a atterri chez moi. Mystère et boule de gomme ! Bon, maintenant, il me faudrait un bon polar ou thriller qui me retourne les tripes.  

nbe0008.jpg

 

Retour à l'accueil