A soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l'archipel. Depuis qu'une tragique erreur a brisé sa carrière e chirurgien, il s'est isolé des hommes. Pour se prouver qu'il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s'y immerge chaque matin. Au solstice d'hiver, cette routine est interrompue par l'intrusion d'Harriet, la femme qu'il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas, mais sa vie vient juste de commencer.

                                                                 les-chaussures-italiennes.jpg

 

J’ai lu ce roman très facilement mais je n’en retire pas grand-chose au final. J’ai eu du mal à m’accrocher aux différents personnages qui pour une raison inconnue, me sont restés presque indifférents. A la limite, le personnage de Fredrik, que je pensais détester, est celui qui a retenu le plus mon attention car il évolue tout au long de cette histoire, même si ces réactions m’ont souvent surprises. Ce roman est donc une lecture en demi-teinte…

D'autres avis chez Gambadou, de Yohan , de Dasola, de Liliba ...

Retour à l'accueil