51T-WSYNJxL__SL500_AA300_.jpgNew York, 1965. Les flics Al Sariani et David Goldberg suivent la trace d'un tueur qui laisse d'étranges cadavres émasculés derrière lui.

 

Mon avis : Je ne sais pas pourquoi mais j’ai été surprise de me retrouver dans les années 1960, je ne m’attendais pas à cela.

Je dois avouer que j’ai trouvé l’intrigue de ce polar vraiment tirée par les cheveux.

Une fois découvert l’identité du meurtrier, cela m’a paru encore plus invraisemblable.

Non pas ce qui a poussé la personne à commettre ces meurtres mais plutôt la manière d'assouvir sa vengeance ! Il me semble que la trame de cette histoire (certaines horreurs commises par les nazis) aurait mérité un polar plus intense, plus probable. De plus, lors de ma lecture, j’avais repéré quelques anomalies dans le récit…

Pour moi, le principal intérêt de ce polar a résider dans la personnalité complexe du flic Al SARIANI et au fait que l’auteure ne l’ai pas rendu « rédemptable » comme par magie !

 

En aparté : Même si je n’ai pas vraiment été convaincue par ce polar, je remercie Géraldine pour ce livre-voyageur.

Retour à l'accueil