un-si-long-chagrin.jpgAnéantie par la perte de Julia, sa bien-aimée, Aud s'est réfugiée en Caroline du Nord, dans un chalet qu'elle restaure seule, au milieu d'une nature resplendissante. Les oiseaux chantent mais l'image et la voix de Julia ne cessent de hanter la jeune femme. Jusqu'au jour où ce douloureux travail de deuil est interrompu par l'arrivée de Dornan, le meilleur ami d'Aud : il vient la supplier de retrouver sa fiancée, Tammy, disparue sans laisser d'adresse. Aud hésite, se méfiant de la révolte qui gronde en elle depuis la mort de Julia. Pourtant elle se résigne à quitter son isolement et à partir à la recherche de Tammy, qu'elle retrouve dans un loft à New York, hébétée et en état de choc. Par bribes, Tammy relate son histoire : séduite par un bel homme d'affaires qui s'est révélé être un dangereux pervers, elle a vécu en recluse trois mois durant, à la merci de cet individu abject. Et peu à peu, Aud découvre que Tammy n'est pas la seule victime de cet homme, qui ne recule devant rien pour assouvir ses pulsions. Un monde noir, des personnalités sombres et ambiguës, tout ce qu'Aud a voulu fuir, tout ce qu'elle essaye de conjurer. Saura-t-elle maîtriser la violence qu'elle porte en elle ?

Mon avis : Je n’ai pas vraiment trouvé que ce livre était un roman à ‘suspens’. Je l’ai ressenti comme un livre parlant du chemin à faire pour se trouver ou se retrouver après un deuil, mais le tout  dans un contexte et un personnage féminin un peu hors norme. Une ex-femme flic, une sorte de « Léon au féminin ».  Toutefois, je pense que l’auteure aurait gagné à fouiller un petit peu plus ces personnages ou alors il aurait peut être fallu que je lise le 1er tome afin de mieux connaitre ‘Aud TORVINGEN’.

Une lecture agréable mais qui ne restera pas inoubliable non plus…

nbe0008.jpg

Retour à l'accueil