Sur la terrasse d'un café dominant la baie de Baxter's Teeth, deux familles, qui semblent n'en former qu'une, se prélassent au soleil. Roz et Lil, les grand-mères, restées belles, entourées de Tom et Ian, leurs fils, et de leurs petites-filles, semblent filer le parfait bonheur. Depuis toujours, Roz et Lil sont aussi inséparables que des sœurs jumelles, et l'affection qu'elles se portent s'est doublée peu à peu d'un amour pour le moins trouble de chacune pour le fils de l'autre. Mais, quand Mary, la femme de Tom, surgit, pleine de colère, l'ombre débarque dans ce tableau idyllique...


En très peu de pages, Doris LESSING nous parle, à travers l'histoire de ces deux histoires d'amour parrallèles, de l'impossibilité de vivre certaines amours dans nos sociétés. Car au final, pour moi, il s'agit d'amour. Oui, d'amour hors normes pour la société bien pensante mais d'amour partagé et consenti par tous les protagonistes. Et pour rentrer dans le moule, on ment, on dissimule et au final personne n'est vraiment heureux ! Un constat bien triste pour ma part, mais une lecture qui ne restera pas bien longtemps dans ma mémoire.


Ma conclusion : Une fois de plus, force est de constater, que ce que l'on accepte assez facilement dans la vie d'un homme, l'est très rarement dans celle d'une femme. Car combien d'hommes vivent ou refont leur vie avec une femme beaucoup plus jeune qu'eux, sans que cela choque le moins du monde !

 

Roman lu dans le cadre du Club "LIRE ET DELIRES" qui se retrouve aujourd'hui autour de l'oeuvre de Doris LESSING qui a reçu en 2007 le prix nobel de littérature pour l'ensemble de son oeuvre. 

 

D'autres avis chez Mango , Passion des livres, 

Les grands-mères de Doris LESSING
Retour à l'accueil