Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2014-08-04T09:10:10+02:00

Une terre si froide de Adrian McKINTY

Publié par Ici ou ailleurs

1981, Irlande du Nord. Bobby Sands vient de mourir. Le pays est sous haute tension, Belfast à feu et à sang. A Carrickfergus, deux homosexuels sont tués, main gauche arrachée. La piste d’un serial killer semble évidente. Mais le sergent Sean Duffy sait que les apparences sont souvent trompeuses, lui qui incarne un paradoxe en Ulster : il est flic et catholique. McKinty réussit le pari de faire vivre la violence de la guerre civile en même temps qu’il nous entraîne au cœur d'une enquête palpitante, maniée avec l’humour noir si cher aux Irlandais.

 

Bobby SANDS vient de mourir et l'Irlande du Nord est sous tension et certains quartiers de BELFAST sont en guerre ! C'est dans ce contexte que nous faisons connaissance de Sean DUFFY, policier catholique au milieu de collègues protestants. Finalement, force est de constater que dans ce métier, on est FLIC avant tout ! Même si on note dans les paroles ou les pensées des uns et des autres, des différences notables entre les deux communautés. Suite au meurtre de deux homosexuels, on confie à Sean DUFFY, cette enquête. Et il doit faire ses preuves, lui, le jeune flic qui est allé à la FAC... Ce polar est vraiment très interressant pour son contexte socio-politique et on apprend pas mal de choses sur ce conflit. Celles qu'on a tous vu de l'extérieur (sauf les très jeunes) et tout ce qui se cache derrière et qui n'est pas toujours joli joli ! Ce roman est assez stressant car il rend bien l'ambiance de guerre civile où le danger est à tout coin de rue ou bien sous ta voiture de flic. Attention, les enfants jouent avec des pistolets "orange fluo" afin qu'on ne les prennent pas pour des combattants ... Heureusement, il est allégé par l'humour irlandais qui peut être potache ou très noir et cela fait un bien fou. Je vous conseille fortement ce roman, pas tellement pour l'enquête elle-même, mais surtout pour son environnement et son humour.

 

D'autres avis chez : Yvon , Encore du noir, Actu du noir JML... 

Une terre si froide de Adrian McKINTYUne terre si froide de Adrian McKINTY

Voir les commentaires

2014-07-24T19:47:34+02:00

La chambre mortuaire de Jean-Luc BIZIEN

Publié par Ici ou ailleurs

Etrange personnage que le docteur Simon Bloomberg ! Dans son hôtel particulier de la rue Mazarine à la façade presque aveugle, conçu comme une pyramide égyptienne, cet aliéniste au regard pénétrant et à la réputation sulfureuse traite ses patients selon des méthodes avant-gardistes qui font scandale. Lorsque la jeune Anglaise Sarah Englewood entre à son service, elle tombe immédiatement sous le charme de ce scientifique hors du commun, fascinée par le mystère qui l'entoure. Pourquoi ne voit-on jamais sa femme, une archéologue de renom dont les trouvailles encombrent chaque recoin de la maison ? Et pourquoi une des pièces est-elle interdite d'accès ? Tandis qu'une série de meurtres inexpliqués défraient la chronique parisienne, une relation trouble se noue entre l'intrépide Anglaise et l'ombrageux médecin...


Après une rupture amoureuse, Sarah la jeune anglaise est embaûchée comme gouvernante dans la maison pyramide du Dr Bloomberg. Et Sarah est intriguée, par la maison, par l'absence de la femme du Dr et surtout par le Dr Bloomberg ! Est-il un protecteur et un médecin avant-gardiste dans son approche des aliénations, ou bien tout simplement un manipulateur comme certains le sous-entendent ? Pendant ce temps, un homme nu se défenestre et un cadavre est enlevé à la morgue, ce qui nous permet de faire connaissance avec un duo de policiers qui ne manquent pas de piquants !   Un polar historique agréable mais qui ne bouleverse pas le genre, toutefois interressant pour la partie médicale et par les ballades dans le Paris d'une autre époque. En revanche, force est de constater que j'ai un peu de mal avec les personnages féminins qui ne soient pas des contemporaines. Elles ont tendance à m'agaçer...  

Un polar lu dans le cadre du challenge de Liliba. 

Vous pouvez lire l'avis de Karine  , de VAL  et Sophie.


 

La chambre mortuaire de Jean-Luc BIZIENLa chambre mortuaire de Jean-Luc BIZIEN

Voir les commentaires

2014-07-14T10:53:23+02:00

A la vue à la mort de Françoise GUERIN

Publié par Ici ou ailleurs

Le commandant Lanester et son équipe enquêtent sur une série de crimes atroces. La victime est à chaque fois énucléée et vidée de son sang. Épouvanté et dépassé par la logique du tueur surnommé Caïn, Lanester va perdre littéralement la vue sur la scène de crime. Aidé de son second et d'un providentiel chauffeur de taxi, il va désormais mener son enquête à l'aveugle. Mais c'est grâce à Jacinthe Bergeret, une psychanalyste qu'il accepte de consulter avec beaucoup de réticence, que des réponses vont peu à peu émerger.

 

C'est une lecture en demi-teinte que ce polar. J'ai bien aimé l'idée du policier suffisamment traumatisé pour en perdre la vue et le suivi psychanalytique qui s'en suit, mais qui malheureusement restera un peu en plan à la fin du roman. Pendant un temps, j'ai eu peur de me retrouver  une fois de plus avec un polar qui jouerait sur le dédoublement de personnalité mais je m'étais trompée. C'est finalement un polar classique (c'est à dire que vous avez presque le coupable sous les yeux (c'est le cas de le dire) mais que vous n'y pensez pas). Je n'ai pas trop aimé le personnage du commandant Lanester. Je l'ai trouvé imbu de sa personne, très "juge" des personnes qui l'entourent, sans emphatie ! Donc un polar qui se laisse lire facilement mais qui pour ce qui me concerne est loin de mériter un prix.

Un polar lu dans le cadre du challenge de Libiba. 

Par ici, vous pouvez lire les avis de Liliba  pour qui c'est un coup de coeur (comme quoi ! )

de Haniballelecteur , par Khatel , par Karine , par Zazimuth 

A la vue à la mort de Françoise GUERIN A la vue à la mort de Françoise GUERIN

Voir les commentaires

2014-07-02T20:58:13+02:00

La ritournelle de Marc FITOUSSI

Publié par Ici ou ailleurs

Brigitte et Xavier sont éleveurs bovins en Normandie. Elle est rêveuse, la tête dans les étoiles. Lui, les pieds ancrés dans la terre, vit surtout pour son métier. Avec le départ des enfants, la routine de leur couple pèse de plus en plus à Brigitte. Un jour, sur un coup de folie, elle prend la clef des champs. Destination : Paris. Xavier réalise alors qu’il est peut-être en train de la perdre. Parviendront-ils à se retrouver ? Et comment se réinventer, après toutes ces années ? La reconquête emprunte parfois des chemins de traverse...


La vie d'un couple n'est pas fait de lignes droites, plusieurs courbes peuvent être difficiles à négocier et ce couple là est justement dans un de ces virages...La routine, l'ennui, l'envie de nouveautés et Brigitte prend la tangente le temps d'un week-end à Paris. Cela sera t'il suffisant pour elle ? Et lui, comment va t'il réagir ? Avec tact et tendresse, avec un Daroussin parfait et une Huppert sensible, ce film nous montre que l'on peut sortir plus fort d'une épreuve à condition que l'amour soit présent. En fil conducteur, une petite ritournelle ...


Un autre avis celui de ma cop's Choupynette 

Et un petit plus avec la ritournelle en vidéo 

La ritournelle de Marc FITOUSSI

Voir les commentaires

2014-06-29T20:54:45+02:00

Juillet de Marie LABERGE

Publié par Ici ou ailleurs

Une fête familiale, intime, toute simple. Une célébration orchestrée par Simon, aidé de son fils, de sa belle-fille et un peu de son petit-fils, Julien. Une sorte d'harmonie qui craque pourtant sous l'élan irrépressible du désir. Le désir dérangeant, inopportun, sauvage. Le désir et l 'amour de Simon. Et ce n'est pas pour sa femme, la jubilaire, qu'en ce jour de juillet Simon brûle...


Comme dans " Quelques adieux" , une fois encore, j'ai été séduite par la justesse dans l'écriture de Marie Laberge. Elle nous fait si bien partager, les ressentis des personnages ! Cela semble être tellement comme dans la vraie vie, c'est un vrai plaisir.
Lors de cette journée de Juillet, au fur et à mesure que le temps avance, tout ressurgit : les non-dits, les ressentiments, les déceptions profondes ...et le désir gonfle et le drame également. 
Même si j'ai préféré "Quelques adieux"; dans Juillet, j'ai retrouvé et reconnu le talent de Marie Laberge.
J'ai choisi ce livre dans le cadre du Club "Lire et Délires", dont le thème était l'adultère.

 

Pour ce thème, voici ce qui a été lu par mes consoeurs :

-Une pelouse de camomille de Mary Wesley, lu par Choupynette

-Adultère de Paulo Coehlo, lu par Isabelle

-Ta femme me trompe de David DI NOTA, lu par Marie-Laure

-Rose sainte-nitouche de Mary Wesley, lu par YueYin

-A suspicious river de Laura Kasischke, lu par Blue Grey 

 

Pour le thème du théâtre, voici ce qui a été lu :

-Le dieu du Carnage de Yasmina Reza, lu par Choupynette

-Antigone de Jean Anouilh, lu par Isabelle

-La mastication des morts de Patrick KERMAN, lu par YueYin

-Un extrait de Grand-peur et misère du Troisième Reich  de Bertolt Brecht, lu par Marie-Laure

-Clôture de l'amour de Pascal RAMBER, lu par Blue Grey

-Art de Yasmina Reza et la controverse de Valladolid, lu par Anjie

 

Juillet de Marie LABERGE

Voir les commentaires

2014-06-17T18:04:15+02:00

Mr SELFRIDGE de Jon JONES

Publié par Ici ou ailleurs

Londres, 1909, l'américain Harry Gordon Selfridge lance le premier grand magasin dans le but de rendre le shopping aussi excitant que le sexe. Véritable visionnaire et pionnier, il met un point d'honneur à offrir un lieu magique présentant toute une série d'articles de façon étonnante, inédite, amusante, voire excentrique. L'histoire vraie d'un visionnaire qui va se heurter au conservatisme britannique de l'époque, mais qui va braver l'impossible pour parvenir à ses fins.

 

Pour tout vous dire, dans les 3 premiers épisodes, le personnage de Mr SELFRIDGE m'a un peu tapée sur les nerfs et j'ai failli abandonné la série. Finalement, j'ai fait une pause et je l'ai reprise et j'ai bien fait ! 

Que vous dire ? C'est une série britannique et les séries britanniques, elles ont une qualité, une marque particulière. Elles semblent plus réalistes. Les personnages féminins sont bien présents avec des personnalités interressantes et complexes. Comme dans Downton Abbey, en parallèle de la vie professionnelle et familiale de Mr SELFRIDGE, nous suivons la vie de certains employés du magasin et l'évolution de la société. (Les suffragettes, la guerre 14-18 etc). Une série que je vous recommande si vous appréciez les séries "english".

 

Un autre avis chez Melle EMMA 

Mr SELFRIDGE de Jon JONES

Voir les commentaires

2014-06-03T08:00:24+02:00

Les haines pures d'Emma LOCATELLI

Publié par Ici ou ailleurs

Juillet 1945. Gabrielle, 26 ans, revient en Provence dans la ferme familiale qu elle a fuie quelques années plus tôt. Elle y retrouve sa mère et sa s ur cadette, Louise, une jeune fille instable et fragile. Entre temps il y a eu la guerre, les souffrances, la Libération et la mort de ses voisins, les Roccetti, massacrés un jour d été 1944. Lorsque débarque dans le mas des italiens un locataire un peu trop curieux, Gabrielle commence à s interroger avec lui sur les étranges entrelacs qui semblent relier son entourage à cette tragédie.


Un espace temps où l'histoire met en exergue les bassesses, la profonde noirceur des hommes. Mais pas seulement ... C'est aussi un bon thriller, qui se distille tout doucement dans nos veines, au fur et à mesure que Gabrielle avance dans sa recherche de la vérité sur le drame des Roccetti. C'est également, un roman qui en filigrame, nous dévoile les traces indélébiles de l'enfance que laissent le manque d'amour ou l'indifférence des parents. Ces blessures sont aussi des éléments "clés" de ce roman. Encore un bon moment de lecture ! 

Vous pouvez lire d'autres avis chez :

Jack 

Caromleslivres

et sur BABELIO 

 

Ce roman entre dans le challenge de Liliba

Les haines pures d'Emma LOCATELLI
Les haines pures d'Emma LOCATELLI

Voir les commentaires

2014-06-01T09:45:56+02:00

Poulet au yaourt, citron et curry

Publié par Ici ou ailleurs

Voici une recette "maison" alors pour les quantités, c'est au feeling !

-Deux échalottes

-Deux yaourts nature genre bulgare ou bien l'équivalent en fromage blanc

-Une à deux cuillères à soupe de curry en poudre (plus ou moins épicé suivant les goûts)

-Un citron (le jus et les zestes)

-Deux escalopes de poulet

 

-La marinade : Yaourt (ou fromage blanc), le jus et les zestes de citron et le curry.

Plusieurs heures avant la cuisson (au minimum 4 heures), coupez les escalopes en gros dés et mettez-les à mariner

Au moment de la cuisson, faîtes revenir les échalottes. Egoutter les escalopes sur du papier absorbant et faites les légèrement dorées. Ensuite, versez la marinade et laissez mijoter à feu doux au moins 20 mn. 

A servir de préférence avec du riz asiatique. 

 

 

 

Poulet au yaourt, citron et curry

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog