Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2014-05-14T18:54:18+02:00

Avenue des géants de Marc DUGAIN

Publié par Ici ou ailleurs

Al Kenner serait un adolescent ordinaire s’il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n’était pas supérieur à celui d’Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaises pensées. Observateur intransigeant d’une époque qui lui échappe, il mène seul un combat désespéré contre le mal qui l’habite. Inspiré d’un personnage réel, Avenue des Géants, récit du cheminement intérieur d'un tueur hors du commun, est aussi un hymne à la route, aux grands espaces, aux mouvements hippies, dans cette société américaine des années 60 en plein bouleversement, où le pacifisme s’illusionne dans les décombres de la guerre du Vietnam.


Je vais avoir du mal à vous parler de ce roman car franchement je ne peux pas dire si j'ai vraiment aimé ou pas. J'ai trouvé interressant le choix de l'auteur de nous faire partager au plus près les motivations et pensées de cet homme mais en même temps c'est très dérangeant car quelquefois on arrive presque à le comprendre. Ce qui ne veut pas dire que l'on cautionne ses actes, c'est juste que bien souvent on ressent et on compatie à sa souffrance. Ce qui m'a fortement troublé, c'est l'absence d'empathie de cet homme.
Une lecture troublante en ce qui me concerne.

 

Lire un autre avis chez la Fée 

USA, psychopathe

USA, psychopathe

Voir les commentaires

2014-04-28T19:09:04+02:00

A l'heure du thé

Publié par Ici ou ailleurs

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de thé par ici !

J'ai un peu renouvelé mon stock ces derniers temps ...

Tout d'abord, à Bordeaux dans une jolie boutique de thé, je me suis rachetée "l'oriental" de chez Mariage Frères qui m'avait été offert la première fois par Manu, lors de l'un de nos échanges.

Il y a quelques jours à la foire exposition de Toulouse, il y avait une expo sur New York avec un petit étal de thé avec des noms de circonstance. Je me suis achetée un thé vert de Chine (ce qui est exceptionnel) parfumé délicatement au cactus et figue de barbarie. Il a un goût suave et très doux. Un thé noir aux cranberry, il est agréable mais autant le dire, ce n'est pas "magie irlandaise" !

 

 

 

 

A l'heure du thé A l'heure du thé A l'heure du thé

Voir les commentaires

2014-04-26T10:00:31+02:00

Art de Yasmina Reza

Publié par Ici ou ailleurs

La rencontre de ce jour de "Lire et Délires" se fait sous le signe du théâtre ! Exceptionnellement, je ne pourrais me joindre à la joyeuse petite troupe, ayant des obligations par ailleurs. 

J'appréhendais ce thème et je ne savais vraiment pas vers quel style de théâtre me tourner ?  J'ai donc demander conseil à l'instigatrice et j'ai opté pour "Art" de Yasmina REZA. 

 

Mon ami Serge a acheté un tableau. C'est une toile d'environ un mètre soixante sur un mètre vingt, peinte en blanc. Le fond est blanc et si on cligne des yeux, on peut apercevoir de fins liserés blancs transversaux. Mon ami Serge est un ami depuis longtemps. C'est un garçon qui a bien réussi, il est médecin dermatologue et il aime l'art ...

 

L'acquisition de cette toile sert de catalyseur. En effet, suite à cet achat, ces trois amis vont se trouver confronter à leurs différences, à l'évolution de leur relation. Ce qui  se dit par le prisme de cette toile, c'est l'incompréhension, la douleur face à leurs évolutions personnelles qui par voie de ricochet à fait bouger les frontières de leur amitié. Ils s'aiment mais ne se comprennent plus.  Les paroles blessantes, irréfléchies remplacent le dialogue et l'acceptation de l'autre.

En peu de page, Yasmina Reza a réussi l'exploit de symboliser l'évolution d'une amitié sur le temps et la difficulté à gérer une relation qui bouge, se transforme, évolue !  J'ai vraiment apprécié cette lecture et je voyais très bien Luchini dans le rôle de Serge. 

 

Aparté : Je me suis assez reconnue dans un des personnages et je me demande si la suggestion de mon amie, n'était pas un message subliminal ??? 

 

 

 

 

Art, Yasmina Reza, amitié Art, Yasmina Reza, amitié

Art, Yasmina Reza, amitié

Voir les commentaires

2014-04-16T19:50:37+02:00

Né pour être sauvage d'Alexis AUBENQUE

Publié par Ici ou ailleurs

Ryan Bonfire, membre des Hells Angels, est de retour à Seattle après quinze ans dʼabsence. Ancienne étoile montante du rock au passé trouble, il est revenu pour faire couler le sang. Mais bientôt, confronté à sa ville natale et aux fantômes dʼhier, il devra affronter ses vieux démons… au risque de compromettre sa mission. De son côté, le capitaine Mike Logan a reformé son duo de choc, les lieutenants Angelina Rivera et Dean Nelson, pour mener lʼenquête autour dʼune tentative de meurtre sur la petite amie dʼun policier. Une affaire bien plus sombre quʼil nʼy paraît, et qui les amènera à croiser la route tortueuse de Bonfire…

 

Ce polar ne m'a pas vraiment convaincu. L'histoire n'est pas très originale, pas très prenante et met très longtemps à se mettre en place. Ce que je n'aime pas habituellement mais qui m'agace encore plus dans un polar ! Les personnages ne sont pas fouillés et je ne me suis attachée à aucun d'eux... Je suis allée jusqu'au bout, juste parce que je suis plus résistante qu'avant.

Polar, Seattle, Hells Angels, moeurs

Polar, Seattle, Hells Angels, moeurs

Voir les commentaires

2014-04-08T16:38:05+02:00

Dallas buyers club de Jean-Marc Vallée

Publié par Ici ou ailleurs

1985, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre...


En 1985, le VIH virus responsable du SIDA est encore, pour beaucoup, la maladie des drogués, et surtout surtout celle des homosexuels et Ron Woodroof ne déroge pas à la règle. Car cet homme, "un vrai", n'est pas au demeurant une personne sympa. Non, Ron, il est vulgaire, buveur, à l'occasion il sniffe de la coke et principalement il est HOMOPHOBE ! Alors quand il apprend sa maladie, il est dans le déni total, car il n'est pas une "tapette" lui ! Puis vient la colère. La colère contre le rejet, la colère contre le système médical. Alors Ron part dans une recherche effrénée et un combat pour sa survie et par la suite pour la survie de quelques autres et au final accompagné par un jeune travesti paumé mais attendrissant. Au fil du temps qui passe, Ron ne se transforme pas mais il évolue et surtout il se bat, il veut vivre et il ne veut pas se laisser abattre par quoi que ce soit, ni par la médecine gouvernée par les laboratoires, ni par les services fédéraux sensés contrôler et valider la mise sur le marché des médicaments. La prestation de Matthew McConaughey est ébouriffante, il est Ron WOODROOF de manière pleine et entière, c'est impressionnant, fascinant !

Film américain, sorti en salle le 29 Janvier 2014

Drame, Biopic.


Un autre avis chez mon amie Caroline

Film, Drame, Biopic, Sida

Film, Drame, Biopic, Sida

Voir les commentaires

2014-03-24T18:06:05+01:00

Rainy Day music de The Jayhawks

Publié par Ici ou ailleurs

En cliquant au hasard sur les propositions musicales de Spotify, j'ai eu le plaisir de faire une belle découverte que je partage avec vous :)

The Jayhawks est un groupe d'alternative country américain originaire de la conurbation Minneapolis-Saint-Paul. Leur musique country rock a influencé beaucoup de groupes de la région pendant les années 1980 et 1990 comme Uncle Tupelo, The Gear Daddies et The Honeydogs. Le groupe a sorti plusieurs albums donc cinq avec le label American Recordings. Séparé de 2005 à 2009, le groupe s'est recomposé et a sorti un nouvel album en Mockingbird Time1. (extrait Wikipédia).

L'album que je vous invite à découvrir est de 2003. Cela à un petit air de Simon and Garfunkel en plus rock, si je puis dire. 

A vous maintenant de le découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous. 

http://www.deezer.com/album/5664481

 

Rainy Day music de The Jayhawks

Voir les commentaires

2014-03-09T11:26:33+01:00

Oeufs mimosa au curry et à la coriandre

Publié par Ici ou ailleurs

Pour 4 personnes : préparation 20 mn, cuisson 9mn

-8 gros oeufs extra-frais.

-4 cuillères à soupe de crème épaisse entière

-2 cuillères à café de curry doux

-4 brins de coriandre

-1 oignon nouveau et sel et poivre

Sortez les oeufs du réfrigérateur 1 h à l'avance et gardez-les à température ambiante.

Mettez-les dans une casserole d'eau frémissante et faites-les cuire 9 mn. Plongez-les dans de l'eau froide pour stopper la cuisson et laissez-les tiédir 10 mn.

Ecalez les oeufs et coupez-les en deux. Retirez délicatement les jaunes (en préservant les blancs), et écrasez-les avec la crème, le curry, la coriandre équeutée et très finement ciselée, l'oignon haché finement, du sel et du poivre.

Garnissez-en les blancs d'oeufs durs, décorez et poudre de poudre de curry, de coriandre ou de ciboules ciselées. Servir bien frais.

Dans ma version, j'ai fait avec les moyens du frigidaire, c'est à dire : pas d'oignon nouveau, il me restait de la mascarpone (environ 125 gr) et un fond de yaourt à la grecque qui ont remplacé la crème. Et pour la déco, j'ai saupoudré de paprika pour la couleur rouge :)

Oeufs mimosa au curry et à la coriandre

Voir les commentaires

2014-03-04T20:02:41+01:00

Nord et Sud d'Elisabeth GASKELL

Publié par Ici ou ailleurs

Dans l'Angleterre victorienne du milieu du 19e siècle, la jeune et belle Margaret Hale mène une vie confortable auprès de ses parents, dans la paisible et conservatrice région de la Cornouailles. Son père, ministre paroissial, décide un jour de renoncer à l'Eglise et part vivre avec sa famille dans le Nord de l'Angleterre. Margaret se retrouve alors plongée dans le monde industriel, ses duretés et sa brutalité. Au contact des ouvriers, la conscience sociale de la jeune fille va s'éveiller et la transformer radicalement.


Je suis mitigée après la lecture de ce roman dont j'avais tant entendu parler. Le début du roman m'a vraiment ennuyée et je me posais la question de son abandon; lorsque Margaret et sa famille arrivent enfin à Milton ! Là, compte tenu des différences évidentes,entre le Nord et le Sud, et ce dans bien des domaines, l'histoire devient largement plus intérressante. Le personnage de Margaret évolue, mais la plupart du temps, elle m'est restée totalement étrangère dans sa façon d'être et de réagir. En dehors de cela , bien des choses m'ont agacées dans ce livre. En premier lieu, je n'ai pas vraiment aimé l'écriture de l'auteure (je ne saurais trop vous dire pourquoi, d'ailleurs); ensuite ces femmes qui pleurent et s'évanouissent pour un rien, cela m'a énervée à un point ! Et le pompom, c'est la chute ...Mais que c'est NUNUCHE cette fin, alors que cela fait plusieurs chapitres que l'on attend de voir comment une partie de l'histoire de Margaret va se terminer ! Si ce n'était pas une copine qui m'avait prêté son exemplaire, je crois que je l'aurais balancé contre le mur, tellement la chute m'a déçue, désappointée ! Une lecture en demi-teinte mais je tenterais le téléfilm britannique pour voir ce que cela peut donner.

L'avis de mon amie Choupy

Nord et Sud d'Elisabeth GASKELL

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog