Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2017-05-17T11:02:15+02:00

L'arracheuse de dents de Frantz Olivier Giesbert

Publié par Ici ou ailleurs

Entre les lattes du plancher de la maison dont il a hérité à Nantucket, aux Etats-Unis, un Français découvre les mémoires d'une aïeule. Après avoir déchiffré et mis au propre le manuscrit, il nous livre l'ébouriffant récit des aventures de Lucile Bradsock, qui a traversé la Révolution Française, la guerre de Sécession, les guerres indiennes et observé de près la traite négrière. Dans la lignée de La cuisinière d'Himmler, Franz-Olivier Giesbert déshabille la grande Histoire pour la réécrire du point de vue d'un personnage décalé à souhait

 

C’est un collègue de travail qui m’a parlé de ce livre et qui m’a donné envie de le lire.

Côté historique : Je me suis régalée. D’abord parce que j’aime, ensuite parce que j’apprends pleins de choses ! Mon bémol : C’est assez inégal. En effet, certains moments sont détaillés, approfondis et d’autres seulement survolés.  De plus, certains évènements semblent un peu trop rocambolesques et même assez improbables. En tous les cas, la révolution française et JJ ROUSSEAU ne sont pas à la fête dans ce roman.

Côté personnage : Lucile BRADSOCK, c’est quelqu’une !!!! Une drôle de bonne femme. Une femme qui traverse la vie et sa vie en suivant sa propre morale, ses propres règles. Mais dans le même temps, elle sait, je dirais plutôt, elle sent quand elle doit s’adapter, courber l’échine au plus fort de la tourmente, des évènements. A sa manière, c’est une rebelle mais à titre personnel.

Elle est très en avance sur son temps, car elle se fout de ce que les autres pensent et le fait d’exercer un métier libéral, lui a permis de se gérer, sans attendre que la STE veuille bien lui laisser sa place. Le bémol : la répétition de ses aventures sexuelles racontées avec les mêmes adjectifs, les mêmes perceptions. J’ai eu comme l’impression que l’auteur n’était pas très doué par raconter ces passages.

Ce livre a été lu presque en même temps par une amie et mon homme. Leurs avis sont sensiblement similaires, même si je fus un peu plus enthousiaste qu’eux.

L'arracheuse de dents de Frantz Olivier Giesbert

Voir les commentaires

2017-05-10T11:36:09+02:00

Carte anniversaire Jadou

Publié par Ici ou ailleurs

Il y a quelques semaines, je faisais des loisirs créatifs avec ma petite fille dont c'est l'anniversaire le mois prochain.

Elle adore aller fouiller dans mon bureau scrap. Soudain, elle me dit : Mamie, tu ne m'as jamais fait de carte d'anniversaire ! 

Alors voilà, j'ai rattrapé mon épouvantable oubli et voici la carte que je lui ai créée. 

J'ai choisi en tampon digital une petite danseuse qui a un petit air de coquine comme ma petite fille. 

PS : Je ne sais pas pourquoi les photos ne se mettent pas dans le bon sens :( 

Le fond de carte blanc vient de chez action ainsi que le papier à coeur.

Les nuages ont été découpés à la silhouette.

La petite fille est un tampon digital que j'ai colorié aux crayons de couleur et découpé au ciseau.

Il est monté sur de la mousse 3D. 

Texte sur WORD mais je ne me rappelle plus quelle écriture j'ai sélectionné. 

 

 

 

Carte anniversaire Jadou
Carte anniversaire Jadou
Carte anniversaire Jadou

Voir les commentaires

2017-05-07T11:22:41+02:00

Montana 1948 de Larry WATSON

Publié par Ici ou ailleurs

De l'été de mes douze ans, je garde les images les plus saisissantes et les plus tenaces de toute mon enfance, que le temps passant n'a pu chasser ni même estomper. Ainsi s'ouvre le récit du jeune David Hayden. Cet été 1948, une jeune femme sioux porte de lourdes accusations à l'encontre de l'oncle du garçon, charismatique héros de guerre et médecin respecté. Le père de David, shérif d'une petite ville du Montana, doit alors affronter son frère aîné. Impuissant, David assistera au déchirement des deux frères et découvrira la difficulté d'avoir à choisir entre la justice et la loyauté à sa famille. Montana 1948 raconte la perte des illusions de l'enfance et la découverte du monde adulte dans une écriture superbe, digne des plus grands classiques américains.

Lors de notre dernière session de notre Club « Lire et Délires », nous devions lire « Les enfants, ces drôles de héros ». A la base, j’avais décidé de lire « Corps et âme » de Frank CONROY mais prise par le temps, il a fallu que je change de roman. C’est en faisant un tour chez Ys que j’ai repéré ce petit livre qui correspondait au thème.

Ce petit roman est sûrement très bien, vu le billet d’Ys et l’intervention de ma copine BlueGrey lors de notre RDV lecture mais pour ma part, il ne me laissera pas grand-chose. Je ne saurais pas vraiment vous dire pourquoi…

Pourtant, le sujet a déjà fait parti de questionnements au sein de notre petite famille !

Donc si vous voulez découvrir ce petit bouquin, allez plutôt lire le billet d'YS. 

.  

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog