Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-01-27T21:14:00+01:00

Le chuchoteur de Donato CARRISI

Publié par Anjelica

LE-CHUCHOTEUR.jpg

Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs. 
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…


Mon avis : J’avoue que l’idée du ‘Chuchoteur ‘ était intéressante et j’ai apprécié de connaitre la signification de ce terme, donnée par les agents spécialisés de la police.  Les rebondissements sont nombreux mais certains m’ont parus tirés par les cheveux…et j’ai trouvé cela dommage ! Un autre reproche que je ferais à ce thriller c’est qu’il est bien trop souvent didactique et ce qui passe bien à l’écran, je pense aux « Experts » par exemple, est bien plus difficile à rendre à l’écrit et cela casse le rythme du roman.  Toutefois, j’ai apprécié le personnage de Mila et je regrette d’ailleurs de ne pas être sûre d’avoir totalement compris la fin (qui la concerne). Ma conclusion : Un bon thriller mais sans plus en ce qui me concerne !

 

Quelques avis ici et

et encore

nbe0008.jpg

Voir les commentaires

2011-01-25T09:00:00+01:00

Lectures communes...

Publié par Anjelica

Logo LECTURES COMMUNES 

 

 

Avec Liyah, et Choupynette  et Lamia pour 28/02/2011, 'La bâtarde d'Istanbul'.

 

 

51KYW6QH6ML__SL500_AA300_.jpgAvec Choupynette, Martine

 Alex , Clara , Manu, Diane, Anne-Laure et Zazimuth pour le 20/02/2011, lecture commune du roman épistolaire 'Une odeur de gingembre', si cela vous intéresse, me laisser un message dans les commentaires.

 

candy0011.gifBonne journée

 


 


Voir les commentaires

2011-01-23T05:00:00+01:00

La javanaise : une chanson, plusieurs versions

Publié par Anjelica

Pour ce dimanche, j'ai choisi une chanson écrite et chantée par Gainsbourg (et bien d'autres). J'ai fait ce choix, non pas parce que je suis fan de l'artiste (loin de là) mais tout simplement car j'ai vu son biopic cette semaine et cela m'a inspiré. (Billet à venir)

 

Il semblerait que cette chanson fut écrite pour Juliette GRECO, mais bien-entendu tout cela ne nous regarde pas...

 

Quand au titre, plusieurs interprétations sont possibles et vous pouvez en trouver une par ici qui me semble probable et correspondant bien à l'auteur.

 

Voici quelques interprétations trouvées sur DEEZER dont celle de Gainsbourg, pour ma part j'ai un petit faible pour celle de Nougaro.

 

Découvrez la playlist La javanaise avec Claude Nougaro

Voir les commentaires

2011-01-19T09:05:00+01:00

La cathédrale de la mer...

Publié par Anjelica

41A6yQZEeCL__SL500_AA300_.jpg

En papotant hier avec Choupynette, on s'est rendu compte qu'on avait toutes les deux ce roman dans notre PAL.

 

On compte donc prévoir de le lire dans le cadre d'une lecture commune.

Comme j'ai plusieurs lectures communes en Février et que je ne veux pas m'en dégoûter, je vous propose pour celles qui seraient partantes une lecture commune pour 23 Mai.

Choupynette, tu me dis si cette date te convient ?

 

00mo13Pour vous inscrire, laissez moi un message dans les commentaires.

Voir les commentaires

2011-01-16T19:12:00+01:00

La fille de l'irlandais de Susan FLETCHER

Publié par Anjelica

Eve Green, huit ans, de père inconnu, sa mère subitement morte, se trouve renvoyée chez ses grands-parents dans un petit village du beau et sauvage pays de Galles. Un univers dur, où les mesquineries et le mépris jalonnent sa vie d'écolière. Un jour, la plus jolie fille de la classe disparaît, et le microcosme villageois se met en ébullition : enquête, soupçons, mensonges, faux témoignages, vengeance, culpabilité - à huit ans, c'est une drôle d'éducation à la vie qui lui tombe dessus. Seuls deux amis réussissent à gagner sa confiance, jusqu'au jour où l'un d'eux disparaît à son tour... Vingt ans plus tard, enceinte de son premier enfant, Eve remet en place, dans la sérénité et dans l'amour, le puzzle de sa vie ; et il en surgit ce magnifique conte d'innocence perdue, de paix et de bonheur retrouvés, de mystères résolus. Ce livre, couronné par les deux prix littéraires les plus prestigieux attribués aux premiers romans en Grande-Bretagne (le Whitbread et le Betty Trask Award), s'est déjà vendu à 200 000 exemplaires en Angleterre.

 

Mon avis : J’ai fini ce livre il y a une semaine et tout à fait honnêtement, il ne m’en reste pas grand-chose. Je me suis dit : « Tout cela, pour çà ». C’est bien écrit et en particulier la nature. D’ailleurs on sent bien de la part de l’auteure, l’amour des grands espaces et de la vie rurale.

Toutefois dans ce roman, j’ai trouvé que les personnages ne sont qu’effleurés, et c’est dommage en particulier pour le personnage de la grand-mère qui me plaisait bien. Ce roman avait du potentiel mais  j’ai eu l’impression qu’il se liquéfiait au fil de l’histoire.  Je ne sais pas ce que représente en Grande-Bretagne les prix qu’a reçu ce livre mais franchement j’en suis ébahie ! Pour ma part, je ne lui ai rien trouvé d’exceptionnel, ni en ce qui concerne l’histoire, ni la construction du roman et ni pour l’écriture qui est bonne mais sans être exceptionnelle…


En aparté : J’ai eu envie de découvrir cette auteure suite à la lecture de billets élogieux concernant son roman « un bûcher sous la neige » et franchement en lisant celui-ci, je suis loin d’être convaincue. Finalement, j’attendrais un peu avant de lire ce fameux « bûcher ».

Vous pouvez lire également l’avis d'Aifelle.

 

nbe0008.jpg

Voir les commentaires

2011-01-11T19:59:00+01:00

Pour patienter...

Publié par Anjelica

En attendant que j'écrive mon billet sur 'la fille de l'irlandais', je vous présente mes dernières cartes de voeux 'Home made'.

Je sais que je dois vous "gaver" un peu (beaucoup) avec mes créations, mais moi c'est avec vous que j'ai envie de les partager

 

Alors, tout d'abord, celle que j'ai envoyé à Choupynette et qu'elle vous a également présenté sur son blog.

 

Choupynette-Card-s.jpg1/Je maitrise mieux l'utilisation de l'encre Distress grâce à une méthode que m'a trouvé ma scrapinette Choupynette et l'embossage à chaud, j'adore !

Il me reste à vous présenter, celle que Choupy m'a envoyé

 

Voeux-2011-DIANOU.jpg

2/Celle-ci se trouve maintenant sur une cheminée à Kosicé en Slovaquie chez ma soeur Diane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3/Ce petit chat de fête est maintenant chez Zazimuth

Voeux 2011 ZAZIMUTH

 

4/La prochaine est partie dans les hautes-Pyrénées à Tarbes plus précisemment.

Voeux-Jeanine.jpgPour celle-ci, il faut ouvrir les noeuds pour lire le texte qui est en dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4/Celle que j'ai envoyé à YueYin, avec pleins de paillettes

Voeux-pour-YueYIn.jpg

 

 

5/Et celle envoyée à ma petite soeur, direction Bordeaux

  Berangere-20voeux-202011-1-.jpg

mod_article649477_70.gif

 

 

Bon, je vous laisse car je suis en plein dans ma lecture du "Chuchoteur' de CARRISI et pour l'instant cela me tient en haleine...

Voir les commentaires

2011-01-09T13:57:00+01:00

Une musique, plusieurs versions: Concerto d'Aranjuez

Publié par Anjelica

HISTOIRE DU CONCERTO D'ARANJUEZ

PREMIER CONCERTO POUR GUITARE CLASSIQUE

 

"L'adagio du Concerto d'Aranjuez est l'une des créations musicales les plus éloquentes du XXe siècle. Sa popularité est si grande que des transcriptions ont été réalisées avec succès pour des quartets de jazz, pour des chansons populaires en plusieurs langues avec d'innombrables enregistrements... ".

 

Victoria KAMHI 

 

JOAQUIN RODRIGO (1901-1999)

 

Créé à la fin des années de guerre civile espagnole et à la naissance de la seconde guerre mondiale, le Concerto d'Aranjuez est sans aucun doute l'œuvre la plus connue de Joaquín RODRIGO, l'un des plus grands compositeurs espagnols de musique classique de la période d'après guerre.

 

Joaquín RODRIGO est né en 1901 à Sagunto (Valencia). Aveugle dès l'enfance, Joaquín RODRIGO reconnaissait volontiers que ce handicap l'avait poussé vers la musique.

 

Il entreprend ses premières études musicales en Espagne, commence à écrire ses premières œuvres en Braille...

 

En 1933 il épouse la pianiste turque Victoria KAMHI qui restera sa fidèle compagne jusqu'à sa mort.

 

JOAQUIN RODRIGO À LA SCHOLA CANTORUM

 

Il vit alors à Paris, où il suit les cours de la Schola Cantorum durant cinq ans, sous la conduite de Paul DUKAS. RODRIGO rencontre MILHAUD, RAVEL, de FALLA, HONNEGER. C'est à cette époque qu'il compose le "Concierto de Aranjuez", une commande du marquis de BOLARQUE.

 

Pour RODRIGO, écrire un concerto pour guitare classique, chose qui n'avait pas encore été faite jusque-là, était un enjeu passionnant.

 

Bien que pianiste, Rodrigo avait totalement compris et assimilé l'esprit de la guitare espagnole, comme allait le prouver le succès de son concerto.

 

Le Concerto d'Aranjuez lui apporta la célébrité dès 1939.

 

* PREMIERE EXÉCUTION MONDIALE DU CONCERTO D'ARANJUEZ - La première mondiale du "Concierto de Aranjuez" a été donnée le 9 novembre 1940, dans le Palais de la Musique catalanne à Barcelone, par l'orchestre philharmonique de Barcelone dirigé par César MENDOZA LASALLE, et avec Regino SAINZ de la MAZA, guitariste classique comme soliste.

 

LE CONCERTO D'ARANJUEZ

 

L'orchestration du concerto d'Aranjuez est absolument unique : une guitare classique en face d'un orchestre philharmonique. Ce qui aurait pu paraître une gageure a été réalisé de main de maître : Dans le concerto d'Aranjuez, la guitare n'est jamais ni couverte ni étouffée, bien au contraire, elle éclate dans toute sa splendeur, s'exprimant avec véhémence ou sensibilité...

 

Le Concerto d'Aranjuez plonge ses racines dans la musique baroque, et on reconnaît probablement quelques réminiscences ou l'influence de SCARLATTI ou du Padre SOLER. Cependant RODRIGO a su apporter à l'œuvre la marque de sa sublime personnalité et l'indéniable esprit de la modernité classique symphonique.

 

Au cours de la composition de l’œuvre, RODRIGO eut à résoudre le problème du volume sonore de la guitare, utilisée comme instrument soliste, face à la puissance de l’orchestre symphonique. Le compositeur choisit d’alterner avec goût, la guitare soutenue par des cordes discrètes, et les puissantes rentrées d’orchestre.

 

Si vous voulez lire la suite, c’est par ici.

 

Je vous en propose plusieurs versions que j'ai trouvé chez Deezer.

Dans le choix que je vous propose, j'ai beaucoup aimé la version par Montserrat Caballé.

Pour ma part, j'apprécie énormément la version de Jean-Christian Michel, à la clarinette mais je ne l'ai pas trouvé pour vous la faire partager...   


Découvrez la playlist ARANJUEZ avec Valérie Duchateau

x1pxOYwqu4SjF4NoEPaFj8eQOl7v69h0RE31mbjwUIzxNdNXsY3aBHVRIyhJe vous souhaite un bon dimanche

Voir les commentaires

2011-01-06T19:55:00+01:00

Le temps des miracles de Anne-Laure BONDOUX

Publié par Anjelica

le-temps-des-miracles.jpg

 

Lorsque les douaniers m'ont trouvé, tapi au fond d'un camion à la frontière française, j'avais douze ans et j'étais seul. Je n'arrêtais pas de répéter " jemapèlblèzfortunéjesuicitoyendelarépubliquedefrancecélapurvérité ". Je ne savais pas que mon passeport était trafiqué, et en dehors de ces quelques mots, je ne parlais que le russe. Je ne pouvais pas expliquer comment j'étais venu du Caucase jusqu'ici, dans le pays des droits de l'homme et de Charles Baudelaire. Surtout, j'avais perdu Gloria. Gloria Bohème, qui s'était occupée de moi depuis que ma mère avait disparu. Avec elle, j'avais vécu libre, malgré la guerre, malgré les frontières, malgré la misère et la peur. Elle me manquait terriblement, mais j'ai toujours gardé l'espoir de retrouver cette femme au cœur immense, qui avait le don d'enchanter ma vie. Une histoire d'exil bouleversante sur la vérité, le mensonge et la quête du bonheur.

 

Mon avis : J’aurais bien commencé mon avis par une phrase, mais cela aurait dévoilé une partie de l’histoire ce qui aurait été bien dommage. Car ce roman m’a vraiment beaucoup plu, sauf que  je ne sais comment en parler sans le galvauder.  Les deux personnages principaux sont attachants mais c’est bien plus que cela. Ce que j’ai apprécié tout particulièrement c’est l’absence de misérabilisme alors que l’histoire s’y prête, la vision du monde de l’enfance qui m’a semblé juste et bien d’autres choses et en particulier la qualité de l’écriture.  Un sujet délicat, traité avec intelligence et humanité.

Mais si vous voulez vous faire une idée plus précise de ce que l’on peut ressentir à la lecture de ce roman, je vous conseille de lire le billet de Gambadou, chez qui j’avais noté ce livre pour ma demoiselle.Une bien belle lecture pour finir l'année. 

 

En aparté : Zazimuth, un roman que tu peux conseiller les yeux fermés à tes élèves.

 

nbe0008.jpg

Voir les commentaires

2011-01-03T05:00:00+01:00

La bonne période pour...

Publié par Anjelica

candysep29.gifLa période des voeux est vraiment parfaite pour celles qui comme moi aiment faire de la carterie. On peut s'en donner à coeur joie, ce que j'ai fait cette semaine (j'étais en congés) et j'ai d'ailleurs pris sur mon temps de lecture pour réaliser quelques cartes qui m'ont pris beaucoup de temps... Pour l'instant, je ne peux vous en montrer qu'une puisque les autres ne sont pas encore arrivées chez leurs destinataires et que ces mêmes destinataires peuvent passer par ici.

Je vous dévoile donc celle que j'ai réalisé pour ma maman.

 

Bonne semaine à toutes et bonne reprise pour celles et ceux qui comme moi ont repris aujourd'hui.

Euh, toujours pareil, pour voir l'image en grand, il faut cliquer dessus.

 

 

Voeux-2011-maman.jpg

 

Voir les commentaires

2010-12-31T23:01:00+01:00

Le tourbillon de la vie

Publié par Anjelica

arosefraise.gifEt voilà, 2010 est terminé et 2011 profile le bout de son nez.

 

Je vous souhaite à tous et toutes une bonne année 2011, enfin la meilleure possible ...

 

Que cette année vous garde la santé et vous apporte son lot de petites et grandes joies et plaisirs afin d'accepter et de gérer les soucis et les tracas.

 

Bien-entendu, je vous souhaite tout plein de belles lectures

Je vous embrasse. Et pour commencer l'année, je préfère la musique. Je vous propose donc un clip que ma demoiselle m'a fait découvrir cette semaine. Il est vraiment sympa et les deux amoureux sont "choux" comme tout. Viva la musica et viva 2011. 

 

Et je partage avec vous ce texte de BREL
"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir
et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns
 
Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer 
et d'oublier ce qu'il faut oublier
 
Je vous souhaite des silences
 
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil
et des rires d'enfants
 
Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence
aux vertus négatives de notre époque
 
Je vous souhaite surtout d'être vous"

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog