Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2010-12-29T18:23:00+01:00

C'est presque fini...

Publié par Anjelica

nhhe0odx-copie-1.gifJ'ai bien conscience que cela n'est qu'une question de date et que cela ne change rien à la vie avec ces hauts et ces bas, mais il me tarde que cette année 2010 se termine...

En ce qui me concerne, ce fut une année difficile, cahotique sur le plan professionnel et même si elle se termine sous de meilleurs hospices, je suis soulagée qu'elle se finisse.

Normalement...2011 devrait nous apporter quelques moments heureux mais la vie étant ce qu'elle est, il est encore trop tôt pour en parler...

Un peu de musique pour adoucir les coeurs. En tout les cas, j'espère que vous avez tous et toutes passés un bon Noël et je vous donne RDV en 2011. 

 


Découvrez la playlist FINI avec Hervé Vilard

Voir les commentaires

2010-12-28T10:42:00+01:00

Loving Frank de Nancy HORAN

Publié par Anjelica

http://1.bp.blogspot.com/_cqpW_7LFyok/RYkMhk3bjLI/AAAAAAAAAHA/_tEISV6Q2x0/s320/lapinblanc.gifSuis en retard, suis en retard, suis en retard !

Désolée, Chaplum, Zarline et Patacaisse mais me voilà, j'arrive enfin

 

 

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51Dj4oXHSHL._SL135_.jpgEn 1903 à Chicago, l’homme d’affaires Edwin Cheney et son épouse Mamah Borthwick Cheney passent commande de leur nouvelle maison à l’enfant terrible et déjà célèbre de l’architecture américaine, Frank Lloyd Wright.  

Six années plus tard, la bonne société de Chicago et la presse américaine sont secouées par le plus grand scandale de ce début de siècle : Mamah, tombée entre temps passionnément amoureuse de Frank, quitte Edwin et leurs deux enfants pour suivre l’architecte renommé en Europe. Lui-même abandonne sa femme Catherine et six enfants pour vivre cette passion. 

Berlin, Florence puis Paris pendant la grande crue de 1910, voient passer enlacés autour de leur liberté amoureuse hantée pourtant par la culpabilité, ces amants exceptionnels qui défraient la chronique de l’Amérique dévote et pudibonde du vingtième siècle naissant… 

Mais les tabloïds américains les plus fertiles et les plus sensationnalistes n’auraient jamais pu imaginer comment l’histoire de ce couple sulfureux allait exploser en 1914 après  leur retour aux Etats-Unis. La violence du dénouement laissera pétrifiés, au-delà des familles déchirées Cheney et Wright,  le monde des architectes, des féministes et des moralistes de bon ton…


Mon avis : Au-delà de la rencontre amoureuse, l’histoire de ces deux êtres ‘à part’ est aussi l’histoire de la rencontre de deux âmes, de deux personnalités, qui ont besoin de plus, de beaucoup plus, pour « être », pour « se réaliser », même si cela doit se faire aux détriments des autres. Leur route ensemble qui se termine dans le drame, sera exceptionnelle mais aussi semée de doutes, de culpabilité, de scandales difficile à gérer surtout pour Mamah et également de réflexions sur la condition féminine, sur la liberté individuelle. J’ai apprécié de suivre l’évolution de cette relation, les choix et les réflexions de Mamah. Je ne l’ai pas toujours comprise mais je me suis dit qu’il lui a fallu du courage ou de l’inconscience (ou les deux) pour faire les choix qu’elle a fait ! Le personnage de Frank m’a semblé plus difficile à appréhender dans la mesure où le roman nous parle de leur histoire à travers Mamah. Il m’a semblé que finalement Mamah ne s’est pas vraiment réalisé à titre personnel et qu’elle est resté dans l’ombre de cet homme et de son métier…Dommage, me suis-je dit !

En lisant ce roman, en particulier au moment où Mamah  doit faire un choix crucial entre sa famille et cet amour exceptionnel, cela m’a souvent fait penser au personnage de Franscesca dans ‘Sur la route de Madison’ et le choix tout à fait différent qu’elle fera dans une situation quelque peu similaire…


En aparté : Suite au visionnage du très beau ‘Sur la route de Madison’, je me rappelle d’une discussion avec mon homme à propos de ce genre de choix et de nos avis très différents. Si comme Mamah ou Franscesca, je m’étais retrouvée face à ce choix déchirant malgré ma personnalité qui me pousse plutôt vers la passion, je pense que je n’aurais pas pu laisser mes enfants…

 

Logo LECTURES COMMUNES

Voir les commentaires

2010-12-22T07:56:00+01:00

Very bad trip et l'italien

Publié par Anjelica

VERY-BAD-TRIP.jpgDate de sortie cinéma : 24 juin 2009
Film déjà disponible en
DVD depuis le : 20 octobre 2010

Avec
Bradley Cooper, Ed Helms, Zach Galifianakis, plus

Titre original : The Hangover
Long-métrage
américain . Genre : Comédie

Synopsis : Au réveil d'un enterrement de vie de garçon bien arrosé, les trois amis du fiancé se rendent compte qu'il a disparu 40 heures avant la cérémonie de mariage. Ils vont alors devoir faire fi de leur gueule de bois et rassembler leurs bribes de souvenirs pour comprendre ce qui s'est passé.

 

Mon avis : A voir si vous avez besoin de rigoler, en sachant que dans ce cas il faut apprécier l’humour au ras des pâquerettes.

 

l-italien.jpgDate de sortie cinéma : 14 juillet 2010
Film déjà disponible en
DVD depuis le : 24 novembre 2010
Film déjà disponible en
Blu-ray depuis le : 24 novembre 2010

Réalisé par Olivier Baroux
Avec
Kad Merad, Valérie Benguigui, Roland Giraud, plus

Long-métrage français . Genre : Comédie

Synopsis : Dino Fabrizzi est le vendeur numéro un de la concession Maserati de Nice. A 42 ans, il arrive à un tournant de sa vie, le poste de directeur lui est ouvertement proposé et sa compagne depuis un an, Hélène, a la ferme intention de l'épouser. Pour Dino, la vie est belle, sauf que cette vie parfaite s'est construite sur un mensonge. Dino s'appelle en fait Mourad BenSaoud. Ni son patron, ni Hélène et encore moins ses parents ne sont au courant de cette fausse identité... Dans dix jours débute le ramadan et Mourad qui passe outre tous les ans devra cette fois assumer la promesse faite à son père malade. Faire le ramadan à sa place... Pour Dino, l'italien, cela ne va pas être simple.

 

Mon avis : Une situation a tendance schizophrène qui m’a semblé (peut-être) improbable mais est-ce vraiment le cas ? Sous le vernis de la comédie, un film qui pose pas mal de questions sur l’identité, sur les racines et comment faire face à une société qui vous accepte à peine et qui vous classifie à votre nom et faciès. Mentir pour réussir ou alors se battre plus que les autres tout en étant fier d’être à la fois d’ailleurs et aussi de France ?

 

Voir les commentaires

2010-12-20T12:19:00+01:00

La Loi LOPPSI

Publié par Anjelica

Je prends le relais de NTALO pour communiquer sur cette loi !!!!

 

appel à pétition contre la loi LOPPSI 2

 

Le 14 décembre 2010, passera la loi loppsi 2 : Vivre dans des camions, yourtes, tipis roulottes, cabanes deviendra illicite! Une lettre sera envoyée a tous les maires et préfets qui seront redevables d'une amende de 3 700 euros en cas de non-DENONCIATION!!
En gros, cette loi prévoit l'autorisation de détruire les habitats légers non soumis au permis de construire (yourte, cabanes ...) sans passer par le juge. La décision est
prise par le préfet, et la destruction peut être effective sous 48h, quelle que soit la période de l'année.
Cette loi s'attaque clairement aux personnes les plus démunies, et c'est avant tout son caractère arbitraire qui est révoltante! Aucune défense n'est possible, puisque
le juge n'intervient plus, c'est le préfet le seul décisionnaire.
Cette loi va passer parce que personne n'en a entendu parler!! Faites
circuler, et agissez !
signez ici :

 

Toujours les mêmes qui vont en baver !!!!!!!!!!! Putain de société !!!!

 

Voir les commentaires

2010-12-19T00:25:00+01:00

Une chanson,plusieurs versions : A whriter shade of pale

Publié par Anjelica

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/68/Procol_Harum.jpg/280px-Procol_Harum.jpgProcol Harum est un groupe britannique aux accents baroques, formé en 1967, figurant parmi les précurseurs majeurs du rock progressif. Son premier succès, A Whiter Shade of Pale, classé no 1 au Royaume-Uni et no 5 aux États-Unis, fut un tube planétaire et figure encore aujourd’hui dans les sondages parmi les meilleurs morceaux de rock jamais écrits.

 

Je vous en propose plusieurs versions dont celle des fondateurs et celle très connue également d'Annie LENNOX.



Découvrez la playlist SHADE OF PALE avec The Shadows
018.gif
Bon dimanche

Voir les commentaires

2010-12-15T19:40:00+01:00

Dans ses yeux de Juan José CAMPANELLA

Publié par Anjelica

19282029.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20100310_023601.jpg

1974, Buenos Aires. Benjamin Esposito enquête sur le meurtre violent d'une jeune femme. 25 ans plus tard, il décide d'écrire un roman basé sur cette affaire "classée" dont il a été témoin et protagoniste. Ce travail d'écriture le ramène à ce meurtre qui l'obsède depuis tant d'années mais également à l'amour qu'il portait alors à sa collègue de travail. Benjamin replonge ainsi dans cette période sombre de l'Argentine où l'ambiance était étouffante et les apparences trompeuses...


Mon avis : J’ai vraiment beaucoup aimé ce film. Que ce soit l’ambiance,  la relation d’amitié particulière entre Benjamin et son collègue de travail, cette histoire d’amour qui ne se dit pas et cette enquête qui marquera à jamais ce magistrat avec en toile de fond une argentine corrompue et gangrénée de l'intérieur.  Un film réussi, en tout les cas, à mes yeux.

 

Film espagnol et argentin, sorti en salle en Mai 2010.

 

Les avis de Dasola, BMR & MAM , Cachou

et ma copine Choupynette.

Voir les commentaires

2010-12-08T19:45:00+01:00

Causes perdues et ....

Publié par Anjelica

causes-perdues-et-musiques-tropicales.jpgAutant vous le dire de suite, pour celles et ceux qui auraient voulus du Lavilliers nouveau, passés votre chemin...

Car en effet tout l'album est dans le titre : <Causes perdues et musiques tropicales > et on peut dire que cela fait un moment que c'est cela son fond de commerce.

 

Pour les inconditionnelles (dont je fais partie), on prend les mêmes ingrédients et on chaloupe à nouveau sur des rythmes de samba, salsa, passo-doble et on s'indigne et trépigne avec lui, même si on sait que c'est bien souvent dans le vide qu'on s'agite car les causes sont perdues d'avance : L'Angola, les amours impossibles ou perdues, l'exil, Paris ... Mais, moi, je veux bien m'agiter ou m'indigner pour rien avec Bernard Je vous conseille donc de vous laisser tanguer sur ce nouvel opus...

Voici une petite play-liste pour la découverte.


Découvrez la playlist causes perdues avec Bernard Lavilliers
En aparté : Il y a de fortes chances que j'aille le voir en concert au mois de Mars avec des collègues de travail qui sont également adeptes.
Sait-on jamais peut-être que le Papa Noël va m'offrir la place ?

Voir les commentaires

2010-12-04T11:30:00+01:00

Quelques adieux de Marie Laberge

Publié par Anjelica

Il  est des amours lumineux. Il en est d'autres obscurs, irrémédiables, au bord desquels on est pris de vertige et dont on sait qu'ils nous briseront. François n'aurait jamais cru qu'il vivrait les deux - et qu'il les vivrait en mQuelques-adieux.gifême temps. Que l'un et l'autre lui sembleraient aussi essentiels, aussi inséparables que les deux moitiés d'un même fruit. Anne l'incandescente, la violente, fuit l'amour, s'en défend comme s'il contenait sa mort. Elisabeth y consent cœur et bras ouverts, sans jamais considérer le prix d'un tel abandon. Pour tous trois, François, Anne, Elisabeth, l'amour scande des rythmes effrénés ou apaisés, mais toujours déchirants.


Mon avis : Anne, François et Elisabeth, dans ce roman, ce sont les prénoms du trio infernal de la littérature, du cinéma, de l’amour tout court !!!

Un roman qui nous entraine dans les tourments de la passion et de l’amour, au rythme de l’évolution de ces sentiments. Une construction linéaire mais qui m’a semblé nécessaire dans ce roman. La première grande partie du livre s’intéresse plus particulièrement à la passion d’Anne et de François, gangrénée quelque peu par la personnalité d’Anne et la souffrance de François. Les sentiments et les situations m’ont semblé très bien analysés et réalistes. Dans la troisième partie du roman (quelques années ont passé), on se retrouve avec Elisabeth et on partage sa souffrance lorsqu’elle découvrira l’impensable pour elle. Elisabeth, intelligente et vivante qui va réussir à surmonter sa souffrance et reprendre sa vie en main, car pour elle, la vie est toujours la plus forte…

Un beau roman sur la passion et l’amour et où comment un homme (mais cela aurait pu être une femme) peut se retrouver à aimer en même temps deux personnes au tempérament très différent.  A mon avis, une histoire qu’on ne peut comprendre totalement que si on a vécu un tant soit peu…

Livre lu dans le cadre du Club badges_88x31_liredelire.png 'Lire et Délires' sur le thème ‘Lire un auteur québécois’. Aujourd'hui, nous avons eu le plaisir d'acceuillir Fleur qui encore pour quelques mois vit près de Toulouse . Elle a eu le courage de nous supporter tout un après-midi...Insatiables bavardes que nous sommes ! 

Prochain thème pour notre club : Un livre dans un livre.

Vous pouvez découvrir l'avis de Laura et de Virginie

 

En aparté : Même si j'ai aimé cette lecture, force est de constater que ces derniers temps, je n'ai pas le même plaisir à lire...Je mets longtemps avant de rentrer dans un livre et au lieu de le vivre, je me surprends souvent à disséquer, à analyser et cela m'enlève quelque peu mon plaisir de lecture ... Je ne sais pas si cela tient seulement à moi ou aux livres que je lis. J'aimerais tellement me laisser emporter et avoir enfin un coup de coeur, être enfin bouleversée...

 

nbe0008.jpg


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog