Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2014-02-25T19:26:07+01:00

Philoména de Stephen FREARS

Publié par Ici ou ailleurs

Irlande, 1952. Philomena Lee, encore adolescente, tombe enceinte. Rejetée par sa famille, elle est envoyée au couvent de Roscrea. En compensation des soins prodigués par les religieuses avant et pendant la naissance, elle travaille à la blanchisserie, et n’est autorisée à voir son fils, Anthony, qu’une heure par jour. Quand, cinquante ans plus tard, elle rencontre Martin Sixmith, journaliste désabusé, elle lui raconte son histoire.


J'aime ce genre de film ! Un film avec un histoire humaine, avec des personnages humains avec leur contradiction, leurs qualités et défauts. En dehors de la recherche de Philoména, ce film raconte aussi la rencontre de ces deux êtres que presque tout oppose. La confrontation est d'ailleurs interressante sous plusieurs angles. Philomena est adorablement jouée par Judie DENCH que j'apprécie beaucoup. Un petit film sans prétentions mais qui dénonce la condition de ces jeunes irlandaises des années 1960, qui dénonce aussi une certaine prétention sous couvert d'être cultivé. C'est bien d'être cultivé mais cela doit vous rapprocher de l'humanité, pas vous en détourner...
 

Drame

Drame

Voir les commentaires

2014-02-10T19:56:28+01:00

Résistantes de Corinna VON LIST

Publié par Ici ou ailleurs

Elles étaient secrétaires, institutrices, assistantes sociales, journalistes, femmes au foyer... Elles s'appelaient Geneviève de Gaulle, Madeleine Barot, Louise Weiss, Hélène Viannay, Berty Albrecht, Mary Lindell ou Pat O'Leary. Dans leur immense majorité, elles ne prirent pas les armes mais devinrent opératrice radio, agent de liaison, distributrice de tracts clandestins ou organisatrice de réseau d'évasion. On les a longtemps négligées tant s'imposait l'image du résistant viril, les armes à la main. Pourtant toutes refusèrent Vichy malgré les risques de déportation, de torture et de mort. Toutes furent pleinement résistantes. Voici ces femmes de nouveau parmi nous avec leur témérité, leur détermination et leur générosité.


Préambule : Lorsque le thème de l'engagement a été proposé lors de l'avant-dernière session de "Lire et Délires" , suite au décès de MANDELA, j'ai tout de suite été emballée par le thème et à quelque chose près, je savais vers quelles voix, je me dirigerais. J'avais tout d'abord penser lire une biographie de Louise WEISS, résistante, féministe, européenne, une femme à découvrir et j'ai d'ailleurs acheter cette fameuse biographie que j'espère lire rapidement. Mais en faisant des recherches sur le site de la médiathèque de ma ville, je suis tombée sur un livre dont le titre et le résumé m'ont fortement interpellée et au final c'est ce livre que j'ai lu pour notre rencontre . Ce n'est pas un roman mais un essai historique et c'était la première fois que je lisais ce genre d'ouvrages. Bien m'en a pris !
Parlons de cet essai maintenant. Comme le dit le résumé, les résistantes françaises (qui n'oubliont pas, n'avaient pas encore le droit de vote au moment de la 2ème guerre mondiale) ont oeuvré dans différentes actions dont les risques n'étaient pas moindres même si les opératrices radio et les convoyeuses de réseau d'évasion ont payé le plus tribu le plus fort. Souvent à la tête et la direction de ces réseaux et actions, très peu ont retrouvé à la fin de la guerre les mêmes postes et responsabilités. A la sortie de ce conflit, ce sont les hommes et en particulier les actions armées qui ont été valorisées, mais c'est aussi parce que ces femmes, elles-même, ont laissé dans l'ombre leur partication active à la Résistancet. Même des années après, lors de cette étude qui est une thèse de doctorat, les résistantes encore vivantes, certaines rescapées, ont encore tenance à minimiser leurs actes ! Si ce livre parle principalement des résistantes françaises, l'implication soutenue des services secrets britanniques font que certaines étaient également anglaises, écossaises ...souvent diplômées et bilingues. Toutes ces anonymes,même si quelques-unes sont quelque peu sorties de l'ombre, ont néanmoins participées de manière actives et efficaces à la Résistance Françaises mais on peut dire qu'elles sont les oubliées de ce conflit...Très peu politisées si nous faisons exception des résistantes communistes, c'est souvent le patriotisme et l'humanisme qui les ont poussées à résister. Je ne vous donnerais qu'un chiffre : D'après les résultats de cette étude, près d'un cinquième (20%) ont payé de leur vie, leur engagement. Et je concluerais par les mots de cette historienne : "Si la résistance au féminin n'a pas été spectaculaire, elle ne fut ni anonyme, ni innefficace et encore moins dénuee de risques. Elle a simplement été ignorée pendant de longues années " !
Cet essai (extrait d'une thèse de doctorat) a été écrit par une historienne allemande , née en 1967. Le fait que l'auteure soit allemande fut pour moi comme un pied de nez à l'histoire et à rajouter un sel supplémentaire à l'hommage rendu.

Résistantes de Corinna VON LIST

Voir les commentaires

2014-01-25T17:43:30+01:00

Downton Abbey de Julian Fellowes

Publié par Ici ou ailleurs

Les héritiers de Downton Abbey ayant péri lors du naufrage du Titanic, la famille Crawley se retrouve dans une situation délicate : le domaine est soumis à l’entail, c'est-à-dire qu'il doit intégralement passer à un héritier mâle, le titre de Lord Grantham, le domaine et la fortune de la famille étant indissociables. Les trois filles ne peuvent prétendre ni au titre ni à l'héritage. Matthew Crawley, un lointain cousin, est le nouvel héritier. Il arrive à Downton Abbey où il découvre un style de vie nouveau pour lui, avec des règles très strictes qui régissent la vie entre aristocrates et serviteurs.

 

Alors autant vous le dire de suite, j'ai absolument adoré, j'étais complètement addict ! Cette série nous raconte l'histoire en parrallèle de la famille Crawley et de leurs domestiques de 1912, au moment du naufrage du titanic, à l'après-guerre de 1914. Tous les personnages sont très bien campés et ne sont pas monolithiques. Comme dans toute bonne série, vous aimez ou adorez ou bien détestez certaines personnalités. Il faut dire que certaines valent leur pesant d'or en particulier la douairière Violette, jouée par la merveilleuse Maggie SMITH. 

Il y a bien quelques situations qui m'ont parues un trop belles pour être vraies mais ce n'est qu'un détail tant la qualité de cette série est indéniable ! 

Vous l'avez compris une série britannique que je vous conseille vivement. 

Downton Abbey de Julian Fellowes
Downton Abbey de Julian Fellowes
Downton Abbey de Julian Fellowes
Downton Abbey de Julian Fellowes

Voir les commentaires

2014-01-12T13:32:30+01:00

BB crème NUDE de l'Oréal

Publié par Ici ou ailleurs

J'avais besoin d'une nouveau fond de teint crème ou poudre, je ne savais pas trop, sachant que j'ai pas mal de problèmes de peau au niveau du visage, alors je me suis laissée conseiller. J'ai donc achetée une BB crème Nude. Je l'utilise depuis trois jours et franchement j'en suis satisfaite. Deux petites noix de crème pour tout le visage suffisent. Facile et agréable, cette crème blanche irisée se colore en quelques minutes de manière naturelle suivant le PH de votre peau. Un produit très satisfaisant avec un rapport qualité prix des plus intérressants. 

Voilà, c'était mon billet BEAUTE.

 

BB crème NUDE de l'Oréal

Voir les commentaires

2014-01-07T17:03:05+01:00

Travail soigné de Pierre Lemaitre

Publié par Ici ou ailleurs

Dès le premier meurtre, épouvantable et déroutant, Camille Verhoeven comprend que cette affaire ne ressemblera à aucune autre. Et il a raison. D’autres crimes se révèlent, horribles, gratuits… La presse, le juge, le préfet se déchaînent bientôt contre la « méthode Verhoeven ». Policier atypique, le commandant Verhoeven ne craint pas les affaires hors normes mais celle-ci va le placer totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu. Jusque dans le moindre détail. Jusqu’à la vie même de Camille qui n’échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser, dans les règles de l’art…


J'ai pris plaisir à faire connaissance du Commandant Verhoeven et de toute son équipe, cela c'est sûr. Pour le reste, je suis beaucoup plus sceptique...L'idée que les crimes du sérial killer soient calqués sur certaines données (que je ne dévoilerais pas) m'a bien plu mais ensuite je trouve que l'histoire devient trop étroitement liée entre le tueur et le commissaire (et ce n'est pas très original, loin sans faut) et j'ai trouvé la fin vraiment trop tirée par les cheveux et totalement étonnant que le Commissaire ne l'ait pas vu venir. Un polar-thriller un peu trop gore pour mon petit coeur.


Un autre avis chez BMR&MAM pour qui ce polar est un coup de coeur.

Un roman qui entre dans le challenge de Liliba. 

Travail soigné de Pierre Lemaitre Travail soigné de Pierre Lemaitre

Voir les commentaires

2014-01-03T09:25:20+01:00

Chloé Charles, la guerrière folk (ce n'est pas de moi)

Publié par Ici ou ailleurs

Découverte, il y a quelques jours en passant par ici, voici une chanteuse qui comme elle, métisse sa musique. Un peu de folk, un peu de soul, un peu de jazzy. Des connections musicales réussies et qui m'ont charmées. 

Je vous invite donc à découvrir son album : BREAK THE BALANCE sur deezer. 

Voici également l'extrait de l'émission sur France Inter où André Manoukian nous parle de cette artiste. 

 

Chloé Charles, la guerrière folk (ce n'est pas de moi)

Voir les commentaires

2014-01-02T07:30:17+01:00

Le confident d'Hélène GREMILLION

Publié par Ici ou ailleurs

Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d’abord à une erreur mais les lettres continuent d’arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu’elle n’est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme.

 

Même si l'histoire en soi n'est pas très originale, j'ai bien aimé ce roman qui se lit très facilement. L'accroche principale vient de cette correspondance et des faits que nous apprenons graduellement sans savoir initialement si cela concerne Camille ou bien si c'est une erreur. J'ai apprécié la chute même si j'ai eu un petit doute à un moment donné. Une histoire de circonstances, de mauvais choix, de troubles obsessionnels.

 

D'autres avis chez L'or rouge , Bianca, Mya

Le confident d'Hélène GREMILLION

Voir les commentaires

2013-12-25T13:56:14+01:00

Le suaire de l'archevêque de Peter TREMAYNE

Publié par Ici ou ailleurs

En mission à Rome pour l'Église d'Irlande, sœur Fidelma arpente la ville en compagnie de son ami, le moine saxon Eadulf, en attendant d'être reçue par le pape Vitalien. Quelques jours après son arrivée, un meurtre est commis dans le palais du Latran. La victime n'est autre que le supérieur d'Eadulf, Wighard, archevêque de Cantorbéry. Au VIIe siècle, le contexte politique est déjà tendu entre les Églises romaine et irlandaise. Soucieux de calmer les esprits, l'évêque romain Gelasius demande à l'intrépide duo d'enquêter sur cette sombre affaire qui pourrait bien mettre le feu aux poudres...

 

C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé l'impétueuse, l'intelligente Fidelma qui arpente les rues de Rome en long, en large, et en travers suivi de près par le moine saxon Eadulf. Dans ce deuxième tome, la personnalité de FIDELMA est d'autant plus présente dans ce contexte romain où le rôle des femmes est cantonnée à la sphère privée et aux rôles subalternes. Fidelma qui refuse de baiser la bague de l'évêque, Fidelma qui donne des ordres, qui réfléchit, qui prend des initiatives...Ces pauvres romains sont mis à rude épreuve devant la personnalité et la liberté de soeur FIDELMA. Dans cet nouvel aventure, le personnage du moine Eadulf m'a semblé bien terne face à sa consoeur et leur complicité moins évidente que dans le premier tome. Une lecture toujours aussi agréable, même mieux car cela m'a amusée de voir le contraste entre la liberté de la jeune irlandaise et une partie de la société romaine !

 

Livre lu (très en retard) dans le cadre de "Lire et Délires" dans le thème était de lire une histoire dans le sujet se déroule à Rome. 

Le suaire de l'archevêque de Peter TREMAYNE

Voir les commentaires

2013-12-15T16:38:08+01:00

The Lunchbox de Ritesh BATRA

Publié par Ici ou ailleurs

Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu'une erreur de livraison s'est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l'espoir de percer le mystère.


Plus loin que la lunch box et cet erreur d'aiguillage, plus loin que la petite romance, ce film nous parle aussi de solitude humaine, de relations faussées ou bien tout simplement occultés. Et il suffit d'une lunchbox remise à un autre destinataire pour que deux chemins de vie prennent éventuellement une autre voie. Un film tout en douceur, et sensibilité et même humour qui m'a semblé mettre un peu de temps à se lancer mais c'est peut-être du à la personnalité de Saajan qui est un solitaire peu enclin à la communication. J'ai beaucoup aimé l'échange de petits mots, l'évolution des différents protagonistes. Une bien jolie réussite que ce film indien.

 

Un beau billet sur http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/

 

The Lunchbox de Ritesh BATRA

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog