Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2014-04-16T19:50:37+02:00

Né pour être sauvage d'Alexis AUBENQUE

Publié par Ici ou ailleurs

Ryan Bonfire, membre des Hells Angels, est de retour à Seattle après quinze ans dʼabsence. Ancienne étoile montante du rock au passé trouble, il est revenu pour faire couler le sang. Mais bientôt, confronté à sa ville natale et aux fantômes dʼhier, il devra affronter ses vieux démons… au risque de compromettre sa mission. De son côté, le capitaine Mike Logan a reformé son duo de choc, les lieutenants Angelina Rivera et Dean Nelson, pour mener lʼenquête autour dʼune tentative de meurtre sur la petite amie dʼun policier. Une affaire bien plus sombre quʼil nʼy paraît, et qui les amènera à croiser la route tortueuse de Bonfire…

 

Ce polar ne m'a pas vraiment convaincu. L'histoire n'est pas très originale, pas très prenante et met très longtemps à se mettre en place. Ce que je n'aime pas habituellement mais qui m'agace encore plus dans un polar ! Les personnages ne sont pas fouillés et je ne me suis attachée à aucun d'eux... Je suis allée jusqu'au bout, juste parce que je suis plus résistante qu'avant.

Polar, Seattle, Hells Angels, moeurs

Polar, Seattle, Hells Angels, moeurs

Voir les commentaires

2014-04-08T16:38:05+02:00

Dallas buyers club de Jean-Marc Vallée

Publié par Ici ou ailleurs

1985, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre...


En 1985, le VIH virus responsable du SIDA est encore, pour beaucoup, la maladie des drogués, et surtout surtout celle des homosexuels et Ron Woodroof ne déroge pas à la règle. Car cet homme, "un vrai", n'est pas au demeurant une personne sympa. Non, Ron, il est vulgaire, buveur, à l'occasion il sniffe de la coke et principalement il est HOMOPHOBE ! Alors quand il apprend sa maladie, il est dans le déni total, car il n'est pas une "tapette" lui ! Puis vient la colère. La colère contre le rejet, la colère contre le système médical. Alors Ron part dans une recherche effrénée et un combat pour sa survie et par la suite pour la survie de quelques autres et au final accompagné par un jeune travesti paumé mais attendrissant. Au fil du temps qui passe, Ron ne se transforme pas mais il évolue et surtout il se bat, il veut vivre et il ne veut pas se laisser abattre par quoi que ce soit, ni par la médecine gouvernée par les laboratoires, ni par les services fédéraux sensés contrôler et valider la mise sur le marché des médicaments. La prestation de Matthew McConaughey est ébouriffante, il est Ron WOODROOF de manière pleine et entière, c'est impressionnant, fascinant !

Film américain, sorti en salle le 29 Janvier 2014

Drame, Biopic.


Un autre avis chez mon amie Caroline

Film, Drame, Biopic, Sida

Film, Drame, Biopic, Sida

Voir les commentaires

2014-03-24T18:06:05+01:00

Rainy Day music de The Jayhawks

Publié par Ici ou ailleurs

En cliquant au hasard sur les propositions musicales de Spotify, j'ai eu le plaisir de faire une belle découverte que je partage avec vous :)

The Jayhawks est un groupe d'alternative country américain originaire de la conurbation Minneapolis-Saint-Paul. Leur musique country rock a influencé beaucoup de groupes de la région pendant les années 1980 et 1990 comme Uncle Tupelo, The Gear Daddies et The Honeydogs. Le groupe a sorti plusieurs albums donc cinq avec le label American Recordings. Séparé de 2005 à 2009, le groupe s'est recomposé et a sorti un nouvel album en Mockingbird Time1. (extrait Wikipédia).

L'album que je vous invite à découvrir est de 2003. Cela à un petit air de Simon and Garfunkel en plus rock, si je puis dire. 

A vous maintenant de le découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous. 

http://www.deezer.com/album/5664481

 

Rainy Day music de The Jayhawks

Voir les commentaires

2014-03-09T11:26:33+01:00

Oeufs mimosa au curry et à la coriandre

Publié par Ici ou ailleurs

Pour 4 personnes : préparation 20 mn, cuisson 9mn

-8 gros oeufs extra-frais.

-4 cuillères à soupe de crème épaisse entière

-2 cuillères à café de curry doux

-4 brins de coriandre

-1 oignon nouveau et sel et poivre

Sortez les oeufs du réfrigérateur 1 h à l'avance et gardez-les à température ambiante.

Mettez-les dans une casserole d'eau frémissante et faites-les cuire 9 mn. Plongez-les dans de l'eau froide pour stopper la cuisson et laissez-les tiédir 10 mn.

Ecalez les oeufs et coupez-les en deux. Retirez délicatement les jaunes (en préservant les blancs), et écrasez-les avec la crème, le curry, la coriandre équeutée et très finement ciselée, l'oignon haché finement, du sel et du poivre.

Garnissez-en les blancs d'oeufs durs, décorez et poudre de poudre de curry, de coriandre ou de ciboules ciselées. Servir bien frais.

Dans ma version, j'ai fait avec les moyens du frigidaire, c'est à dire : pas d'oignon nouveau, il me restait de la mascarpone (environ 125 gr) et un fond de yaourt à la grecque qui ont remplacé la crème. Et pour la déco, j'ai saupoudré de paprika pour la couleur rouge :)

Oeufs mimosa au curry et à la coriandre

Voir les commentaires

2014-03-04T20:02:41+01:00

Nord et Sud d'Elisabeth GASKELL

Publié par Ici ou ailleurs

Dans l'Angleterre victorienne du milieu du 19e siècle, la jeune et belle Margaret Hale mène une vie confortable auprès de ses parents, dans la paisible et conservatrice région de la Cornouailles. Son père, ministre paroissial, décide un jour de renoncer à l'Eglise et part vivre avec sa famille dans le Nord de l'Angleterre. Margaret se retrouve alors plongée dans le monde industriel, ses duretés et sa brutalité. Au contact des ouvriers, la conscience sociale de la jeune fille va s'éveiller et la transformer radicalement.


Je suis mitigée après la lecture de ce roman dont j'avais tant entendu parler. Le début du roman m'a vraiment ennuyée et je me posais la question de son abandon; lorsque Margaret et sa famille arrivent enfin à Milton ! Là, compte tenu des différences évidentes,entre le Nord et le Sud, et ce dans bien des domaines, l'histoire devient largement plus intérressante. Le personnage de Margaret évolue, mais la plupart du temps, elle m'est restée totalement étrangère dans sa façon d'être et de réagir. En dehors de cela , bien des choses m'ont agacées dans ce livre. En premier lieu, je n'ai pas vraiment aimé l'écriture de l'auteure (je ne saurais trop vous dire pourquoi, d'ailleurs); ensuite ces femmes qui pleurent et s'évanouissent pour un rien, cela m'a énervée à un point ! Et le pompom, c'est la chute ...Mais que c'est NUNUCHE cette fin, alors que cela fait plusieurs chapitres que l'on attend de voir comment une partie de l'histoire de Margaret va se terminer ! Si ce n'était pas une copine qui m'avait prêté son exemplaire, je crois que je l'aurais balancé contre le mur, tellement la chute m'a déçue, désappointée ! Une lecture en demi-teinte mais je tenterais le téléfilm britannique pour voir ce que cela peut donner.

L'avis de mon amie Choupy

Nord et Sud d'Elisabeth GASKELL

Voir les commentaires

2014-02-25T19:26:07+01:00

Philoména de Stephen FREARS

Publié par Ici ou ailleurs

Irlande, 1952. Philomena Lee, encore adolescente, tombe enceinte. Rejetée par sa famille, elle est envoyée au couvent de Roscrea. En compensation des soins prodigués par les religieuses avant et pendant la naissance, elle travaille à la blanchisserie, et n’est autorisée à voir son fils, Anthony, qu’une heure par jour. Quand, cinquante ans plus tard, elle rencontre Martin Sixmith, journaliste désabusé, elle lui raconte son histoire.


J'aime ce genre de film ! Un film avec un histoire humaine, avec des personnages humains avec leur contradiction, leurs qualités et défauts. En dehors de la recherche de Philoména, ce film raconte aussi la rencontre de ces deux êtres que presque tout oppose. La confrontation est d'ailleurs interressante sous plusieurs angles. Philomena est adorablement jouée par Judie DENCH que j'apprécie beaucoup. Un petit film sans prétentions mais qui dénonce la condition de ces jeunes irlandaises des années 1960, qui dénonce aussi une certaine prétention sous couvert d'être cultivé. C'est bien d'être cultivé mais cela doit vous rapprocher de l'humanité, pas vous en détourner...
 

Drame

Drame

Voir les commentaires

2014-02-10T19:56:28+01:00

Résistantes de Corinna VON LIST

Publié par Ici ou ailleurs

Elles étaient secrétaires, institutrices, assistantes sociales, journalistes, femmes au foyer... Elles s'appelaient Geneviève de Gaulle, Madeleine Barot, Louise Weiss, Hélène Viannay, Berty Albrecht, Mary Lindell ou Pat O'Leary. Dans leur immense majorité, elles ne prirent pas les armes mais devinrent opératrice radio, agent de liaison, distributrice de tracts clandestins ou organisatrice de réseau d'évasion. On les a longtemps négligées tant s'imposait l'image du résistant viril, les armes à la main. Pourtant toutes refusèrent Vichy malgré les risques de déportation, de torture et de mort. Toutes furent pleinement résistantes. Voici ces femmes de nouveau parmi nous avec leur témérité, leur détermination et leur générosité.


Préambule : Lorsque le thème de l'engagement a été proposé lors de l'avant-dernière session de "Lire et Délires" , suite au décès de MANDELA, j'ai tout de suite été emballée par le thème et à quelque chose près, je savais vers quelles voix, je me dirigerais. J'avais tout d'abord penser lire une biographie de Louise WEISS, résistante, féministe, européenne, une femme à découvrir et j'ai d'ailleurs acheter cette fameuse biographie que j'espère lire rapidement. Mais en faisant des recherches sur le site de la médiathèque de ma ville, je suis tombée sur un livre dont le titre et le résumé m'ont fortement interpellée et au final c'est ce livre que j'ai lu pour notre rencontre . Ce n'est pas un roman mais un essai historique et c'était la première fois que je lisais ce genre d'ouvrages. Bien m'en a pris !
Parlons de cet essai maintenant. Comme le dit le résumé, les résistantes françaises (qui n'oubliont pas, n'avaient pas encore le droit de vote au moment de la 2ème guerre mondiale) ont oeuvré dans différentes actions dont les risques n'étaient pas moindres même si les opératrices radio et les convoyeuses de réseau d'évasion ont payé le plus tribu le plus fort. Souvent à la tête et la direction de ces réseaux et actions, très peu ont retrouvé à la fin de la guerre les mêmes postes et responsabilités. A la sortie de ce conflit, ce sont les hommes et en particulier les actions armées qui ont été valorisées, mais c'est aussi parce que ces femmes, elles-même, ont laissé dans l'ombre leur partication active à la Résistancet. Même des années après, lors de cette étude qui est une thèse de doctorat, les résistantes encore vivantes, certaines rescapées, ont encore tenance à minimiser leurs actes ! Si ce livre parle principalement des résistantes françaises, l'implication soutenue des services secrets britanniques font que certaines étaient également anglaises, écossaises ...souvent diplômées et bilingues. Toutes ces anonymes,même si quelques-unes sont quelque peu sorties de l'ombre, ont néanmoins participées de manière actives et efficaces à la Résistance Françaises mais on peut dire qu'elles sont les oubliées de ce conflit...Très peu politisées si nous faisons exception des résistantes communistes, c'est souvent le patriotisme et l'humanisme qui les ont poussées à résister. Je ne vous donnerais qu'un chiffre : D'après les résultats de cette étude, près d'un cinquième (20%) ont payé de leur vie, leur engagement. Et je concluerais par les mots de cette historienne : "Si la résistance au féminin n'a pas été spectaculaire, elle ne fut ni anonyme, ni innefficace et encore moins dénuee de risques. Elle a simplement été ignorée pendant de longues années " !
Cet essai (extrait d'une thèse de doctorat) a été écrit par une historienne allemande , née en 1967. Le fait que l'auteure soit allemande fut pour moi comme un pied de nez à l'histoire et à rajouter un sel supplémentaire à l'hommage rendu.

Résistantes de Corinna VON LIST

Voir les commentaires

2014-01-25T17:43:30+01:00

Downton Abbey de Julian Fellowes

Publié par Ici ou ailleurs

Les héritiers de Downton Abbey ayant péri lors du naufrage du Titanic, la famille Crawley se retrouve dans une situation délicate : le domaine est soumis à l’entail, c'est-à-dire qu'il doit intégralement passer à un héritier mâle, le titre de Lord Grantham, le domaine et la fortune de la famille étant indissociables. Les trois filles ne peuvent prétendre ni au titre ni à l'héritage. Matthew Crawley, un lointain cousin, est le nouvel héritier. Il arrive à Downton Abbey où il découvre un style de vie nouveau pour lui, avec des règles très strictes qui régissent la vie entre aristocrates et serviteurs.

 

Alors autant vous le dire de suite, j'ai absolument adoré, j'étais complètement addict ! Cette série nous raconte l'histoire en parrallèle de la famille Crawley et de leurs domestiques de 1912, au moment du naufrage du titanic, à l'après-guerre de 1914. Tous les personnages sont très bien campés et ne sont pas monolithiques. Comme dans toute bonne série, vous aimez ou adorez ou bien détestez certaines personnalités. Il faut dire que certaines valent leur pesant d'or en particulier la douairière Violette, jouée par la merveilleuse Maggie SMITH. 

Il y a bien quelques situations qui m'ont parues un trop belles pour être vraies mais ce n'est qu'un détail tant la qualité de cette série est indéniable ! 

Vous l'avez compris une série britannique que je vous conseille vivement. 

Downton Abbey de Julian Fellowes
Downton Abbey de Julian Fellowes
Downton Abbey de Julian Fellowes
Downton Abbey de Julian Fellowes

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog